Voitures qui prennent feu: l’essence au banc des accusés

Avec le soutien de
Hemraz Nohur a péri dans sa voiture qui a pris feu, le 30 janvier.

Hemraz Nohur a péri dans sa voiture qui a pris feu, le 30 janvier.

Plusieurs voitures qui prennent feu en l’espèce de quelques jours. Simple coïncidence ? Ou est-ce un facteur en particulier qui y contribue ? En tout cas, sur les réseaux sociaux, la polémique enfle et les hypothèses vont bon train. Pour beaucoup d’internautes, c’est la qualité de l’essence qui est incriminée. D’autres pensent que le coupable, c’est la chaleur extrême. Qu’en est-il ?

Selon un ingénieur automobile, il y a plusieurs raisons qui peuvent expliquer qu’une voiture prenne feu. «Kan li tapé, si batri la inn tous ar metal, saem ki fer li pran difé. Si votre véhicule est bien entretenu, il ne doit pas y avoir de problème.»

Oui, mais quand «pann tapé» ? Il y a alors l’élément de surchauffe. Cependant, cela concerne surtout des voitures en stationnement. «Mé si li pé roulé, zamé kikenn sipozé gagn sa problem la.» Comment expliquer le phénomène alors ? Moue sceptique et haussement d’épaules.

Nous aurons plus de chance peut-être auprès de mécaniciens. Pour l’un d’eux, le coupable tout désigné, c’est le carburant. «Lésans pé mal prodwir, zot pé mélanz sa ar délo. Mo finn roul tou kalité masinn… mo finn mem al dan Japon pou etidié sa… Avec plus de 20 ans d’expérience, je sais de quoi je parle», explique ce professionnel de la mécanique qui habite Grand-Bois.

Du côté de la State Trading Corporation, un préposé réfute catégoriquement cet argument. «Il est faux de dire que l’essence fournie est mélangée à de l’eau comme rapporté sur les réseaux sociaux par certains. » Se pourrait-il qu’elle soit mélangée ailleurs ? «Zamé d’la vi», rétorque avec véhémence le gérant d’une station-service…

Par ailleurs, le phénomène ne touche pas que Maurice. La Pakistan State Oil, société pétrolière multinationale, a même émis un communiqué à ce sujet. En raison de l’augmentation de la température, explique-t-elle, il ne faut pas remplir le réservoir à ras bord – en gros, éviter de faire le plein. Car, cela peut provoquer une explosion. «Remplissez le réservoir à moitié et laissez de l’espace pour l’air», recommandent des experts.

Essence mélangée à l’eau ? Chaleur ? Ce qui est certain, c’est que ces épisodes donnent froid dans le dos.

Quelques récents cas

 Il y a laissé sa vie le 30 janvier dernier…Triste fin pour Hemraz Nohur, un habitant de Nouvelle-France âgé de 43 ans. Sa voiture a pris feu alors qu’il roulait en direction de l’aéroport, à proximité du rond-point de Gros-Bois et de Mare-d’Albert. Il est mort carbonisé. Selon des témoins de la scène, lorsqu’elle a pris feu, la voiture s’est verrouillée automatiquement de l’intérieur.

 Une voiture a pris feu le lundi 4 février, aux alentours de 15 heures sur la route principale de Trois-Bras, à Petit-Raffray. La conductrice a expliqué avoir aperçu de la fumée qui s’échappait du capot de sa voiture. Le feu a éclaté dans le moteur. L’incendie a été maîtrisé et personne n’a été blessé. La police de Goodlands a ouvert une enquête afin de connaître les causes exactes de cet incendie.

 Il y a aussi ce cas à la rue Desforges, Port-Louis. Un habitant de Rose-Hill, âgé de 33 ans, effectuait un «test drive» dans une voiture qu’il comptait acheter lorsque celle-ci a pris feu, en pleine route. Les faits se sont produits aux alentours de 12 h 30, le samedi 2 février.

Dans le monde…

 À la Réunion, un véhicule était en proie aux flammes sur la route des Tamarins, au niveau de la sortie de Corail Hélicoptère en direction du sud, vendredi 8 février.

 Deux voitures stationnées dans les quartiers de Kardjavindza et Pamandzi, à Mayotte, non loin de la route nationale, ont pris feu en janvier. Les pompiers ont très vite circonscrit l’incendie, mais il ne restait plus grand-chose des voitures. Pour l’instant, on ignore l’origine de ces incendies.

 Deux cas ont été recensés à Dubayy depuis le début de cette année. La circulation avait été paralysée sur Sheikh Zayed Road le 3 janvier après qu’un SUV Mercedes de classe G a pris feu. Des témoins ont rapporté avoir vu le 4x4 en feu, qui avait été réduit en un obus, sur le bord de la route, juste après Ghantoot, alors qu’il se dirigeait vers Abou Dhabi. Un mort est même à déplorer, le 12 janvier, alors que quatre autres ont été sauvés après que la police de Sharjah les a sortis d’un véhicule en feu. L’incident a eu lieu à 13 h 45 sur la route des Émirats.

 En août 2017, en un jour, deux voitures ont pris feu sous l’effet de la chaleur aux Émirats Arabes Unis, rapporte le Gulf News. La police recommande depuis aux résidents d’effectuer des travaux d’entretien réguliers sur leurs voitures. Le colonel Hassan Ali Bin Saram, directeur de la Défense civile d’Umm Al Quwain, avait souligné l’importance d’une maintenance régulière, en particulier en été, lorsque les températures atteignent parfois les… 50o Celsius.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires