Pravind Jugnauth : «Duval dispose d’une grande marge de manœuvre pour le budget»

Avec le soutien de

A moins de 24 heures de cet exercice annuel très attendu, l’ancien Grand Argentier a fait son auto-bilan, défiant ainsi son successeur à venir de l’avant avec des « mesures courageuses », comme il estime l’avoir fait lui-même en novembre 2010, afin de garder l’équilibre entre l’économie et le social.

« Fodé pas fer cinema ! » a lancé Pravind Jugnauth à son successeur Xavier-Luc Duval, en marge de la présentation du budget 2012, prévue ce vendredi 4 novembre.

L’ancien ministre des Finances était face à la presse ce jeudi 3 novembre, aux côtés de ses lieutenants du Mouvement socialiste militant (MSM), au siège de son parti au Sun Trust à Port-Louis.

Pravind Jugnauth a avancé, chiffres et dossiers à l’appui, que Xavier-Luc Duval dispose d’une importante marge de manœuvre pour que ses mesures budgétaires répondent aux attentes de la population et, en même temps, boostent l’économie la seule façon, dit-il pour produire la richesse.

Toujours selon le leader du MSM, Xavier Duval n’a aucune raison d’augmenter la Taxe à valeur ajoutée (TVA). « L’annonce de la hausse de la TVA n’est qu’une stratégie pour effrayer les gens. Lorsque j’étais ministre des Finances, j’avais déjà travaillé sur l’élimination de la TVA sur certains produits alimentaires comme les céréales et les fortifiants. J’espère que Xavier-Luc Duval continuera sur cette lancée », a-t-il dit.

Pravind Jugnauth se dit satisfait des mesures populaires annoncées dans le budget 2011, telles l’abolition de la National Residential Property Tax – (NRPT), l’enlèvement de la taxe sur les intérêts ou encore l’abolition des 15 % de taxe sur les sociétés coopératives. Ajoutées à cela les mesures prises en faveur des planteurs et des collégiens en ce qui concerne les frais d’examens, entre autres.

Des mesures qui, soutient-il, ont rapporté ses fruits. En 2010, alors qu’il occupait le fauteuil des Finances, ajoute-t-il, le pays connaît une croissance de 4,2 %. Un an plus tôt, l’alliance sociale au pouvoir s’était retrouvée avec un taux de 3,1 %.

Par ailleurs, l’ancien ministre des Finances trouve inacceptable, selon des informations rapportées dans la presse, que les pensionnaires toucheront uniquement une augmentation de Rs 204 en janvier prochain, contre une compensation salariale de Rs 330.

« Je trouve que l’actuel ministre des Finances peut faire mieux que ça », a-t-il lâché.
Pour Pravind Jugnauth, la déclaration de Xavier-Luc Duval en ce qui concerne la non-réalisation de 60 % des mesures annoncées dans le dernier budget n’est que démagogie.

« La majorité des mesures ont déjà été mises à exécution ou ont été implémentées au moment où j’ai démissionné. J’ai des dossiers contenant des rapports réguliers sur les mesures complétées ou entamées ou qui n’ont pas été enclenchées », a-t-il soutenu.

Pravind Jugnauth a montré du doigt certains ministres travaillistes, comme le ministre de l’Environnement, Deva Virahsawmy, pour la non-implémentation du Solar Water Scheme, ou encore celui du Logement, Abu Kasenally, en ce qu’il s’agit des cinq catégories de projets de logements sociaux annoncées dans le budget 2011.

Il a également fustigé le Premier ministre quant au retard de la réalisation du projet Highlands : « Quand le dossier était aux Finances, nous avons enclenché un processus de négociation avec deux consultants. Mais une fois que c’est devenu l’affaire du Premier ministre, plus rien. Je demande à Xavier-Luc Duval de poser la question à Navin Ramgoolam sur ce sujet et aussi où en est-on avec le Duty-Free Island et la libéralisation aérienne », a-t-il souligné.

Pour conclure, Pravind Jugnauth a allégué qu’il y a un trafic au Mauritius Duty Free Paradise, une magouille comme tant d’autres, a-t-il dit, car les discussions pour changer de fournisseur sont déjà en phase de conclusion.

Auparavant, le leader du MSM a tenu à féliciter les médecins et autres membres du personnel de l’hôpital Candos pour le travail professionnel qu’ils ont accompli pour leur collègue Leela-Devi Dookun-Luchoomun.

Aux dernières nouvelles, l’état de santé de l’ancienne ministre de la Sécurité sociale, victime d’un grave accident de la route à Phoenix le 29 octobre dernier, s’améliore.
&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires