Loi sur l’avortement : des intervenants donnent une tournure religieuse aux débats

Avec le soutien de

Les débats parlementaires autour de l’avortement ont pris une tournure religieuse. Les députés Showkutally Soodhun, Jean-Claude Barbier et Reza Issac ont longuement appuyé leurs interventions en se basant sur les courants religieux auxquels ils appartiennent. Si les deux députés de l’opposition se disent contre, Reza Issac se montre très indécis.

Sur les sept parlementaires qui se sont exprimés en ce mardi 5 juin sur le Criminal Code (Amendement Bill) qui vise à légaliser l’Interruption Volontaire de Grossesse (IVG), dans certains cas spécifiques, seuls les députés de la majorité gouvernementale, à savoir, Thierry Henry et Stéphanie Anquetil ont exprimé leur soutien. Trois députés de l’opposition — Showkutally Soodhun, Jean-Claude Barbier et Eric Guimbeau — ont fait part de leurs objections, tandis que le député du Parti Travailliste, Reza Issac ne s’est pour le moment pas prononcé. Il a dit qu’il fera part de sa position le jour du vote.

Le député Showkutally Soodhun a dit que ses convictions religieuses ne l’autorisent pas à soutenir ce projet de loi. Il a aussi critiqué l’Attorney General, Yatin Varma, qui, selon lui, n’a pas été suffisamment en consultation avec les parties concernées, à savoir les religieux. Selon le député de la circonscription No 15 (La Caverne/Phoenix), le gouvernement a trop voulu précipiter les choses.

Le député mauve de la circonscription No 1 (GRNO/Port-Louis Ouest), Jean-Claude Barbier, a abondé dans le même sens. Il a d’ailleurs cité des passages bibliques afin de démontrer qu’il ne peut voter pour une telle loi car ce serait aller contre ses convictions religieuses.

Eric Guimbeau a, quant à lui, réclamé la dissolution de l’Assemblée nationale, car, selon lui, le gouvernement ne peut présenter un tel projet de loi, car il n’en a jamais été question lors du discours programme. « Il faut dissoudre l’Assemblée, et ainsi présenter un autre programme gouvernemental qui comprendra ce projet de loi », a-t-il dit. Il a lui aussi fait part de son opposition totale.

Le député de la majorité gouvernementale, Reza Issac, même s’il ne s’est pas encore prononcé a lui aussi longuement axé son discours sur la religion. « Nous ne sommes pas Dieu pour prendre la vie d’autrui », a-t-il avancé.

Les députés rouges Thierry Henry et Stéphanie Anquetil ainsi que le ministre de la Pêche, Nicolas Von Mally, ont, quant à eux, fait part de leur soutien au projet de loi. Ils affirment que cette loi sera un véritable soulagement pour ceux qui sont issus de la classe ouvrière.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires