Le Père Joceyn Grégoire : «Je souhaite mourir prêtre et non politicien »

Avec le soutien de

Jocelyn Grégoire déclare qu’il ne compte pas faire de la politique. Il l’a dit lors de la messe dite à l’occasion de ses 25 ans de prêtrise, à Sainte-Croix, le dimanche 14 août.&nbsp

«J’aimerai mourir prêtre et non politicien ». C’est la déclaration du père Jocelyn Grégoire faite hier à Sainte-Croix, lors d’une cérémonie marquant ses 25 ans de prêtrise.

Il répondait à l’évêque de Port-Louis, Mgr Maurice Piat qui avait, juste avant, invité les fidèles à «prier pour que Jocelyn résiste à la tentation politique ».

En effet, lors de son homélie, Mgr Maurice Piat a, à maintes reprises, tenu à remercier Dieu «d’avoir appelé Jocelyn Grégoire pour le servir». Cependant, l’évêque de Port-Louis a aussi affirmé qu’il souhaitait que l’église prie pour ce dernier afin qu’il ne se laisse pas influencer par la politique.

«La politique est noble mais pour un prêtre, c’est une tentation ! Je tiens à vous adresser une requête pour que l’on prie pour Jocelyn afin qu’il résiste à cette tentation », a insisté Mgr Maurice Piat devant une assistance attentive. Pendant ce temps, le père Grégoire restait impassible.

A la fin de la cérémonie religieuse, le Père Grégoire a&nbsp donné la réplique au chef de l’Eglise catholique à Maurice mais aussi à tous ceux qui ont pu croire qu’il finirait par rejoindre le monde politique à l’avenir. Il a fait part d’une remarque que lui avait faite le défunt Cardinal Jean Margéot.

«Il y a 25 ans de cela, le cardinal Jean Margéot avait présidé mon ordination et dans son homélie il avait fait référence à une certaine proximité politique. Il l’avait dit ainsi : li éna enn moutouk politik dans so la tet », indique le père Grégoire avant de rassurer son audience : « l’asticot ne va jamais grandir ». C’est dans un tonnerre d’applaudissement que les croyants ont accueilli cette déclaration.

Jocelyn Grégoire a également souligné qu’il reconnaissait être proche des hommes politiques et qu’il avait besoin de la prière des croyants afin de ne pas se laisser tenter. «Je peux garantir que je suis prêtre et que je compte le rester jusqu’à la tombe », a-t-il soutenu.

A la fin de la cérémonie, le père Grégoire a soufflé une bougie symbolique devant ses ouailles. Dans la tradition il a également coupé un gâteau devant ces derniers et il a eu droit à une chorale de paroissiens lui chantant «Joyeux anniversaire». Ils étaient d’ailleurs, très nombreux à se précipiter vers le prêtre pour lui faire part de leur vœux de bonheur, à la sortie de l’église.

Voir un extrait de la messe en vidéo

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires