Le ministre Abu Kasenally privé de parole lors d’une activité de l’Islamic Cultural Centre

Avec le soutien de

Le&nbsp Maulana Shah Anas Noorani Siddiqui au centre s’entretenant avec le Vice Premier Ministre Rashid Beebeejaun. Etaient aussi présents le ministre Abu Kasenally (à g) et le Dr Fahrad Aumeer, président du ICC Trust Fund Board.

Le ministre Abu Kasenally ne semble pas finir d’essuyer de revers. Il a été encore une fois privé de parole lors d’une cérémonie officielle, hier le 28 février à Port Louis.&nbsp

Hier, dimanche 28 février, l’Islamic Cultural Centre (ICC) avait organisé un dîner à Port-Louis, en l’honneur du Maulana Shah Anas Noorani Siddiqui à l’occasion du Yaum-Un-Nabi. Dans le programme circulé à l’avance, il était indiqué que&nbsp le ministre Kasenally devait prendre la parole après la note de bienvenue du Dr Fahrad Aumeer, président du ICC Trust Fund Board.&nbsp

A la dernière minute, les organisateurs de la soirée ont décidé de revoir le programme. Certains d’entre eux ont laissé entendre qu’ils voulaient éviter l’expérience de la célébration du Yaun-un-Nabi à Phoenix, l’année dernière. En effet, lors de la dernière célébration de cette fête, Abu Kasenally avait été hué par une partie de l’assistance quand à un moment de son discours, il a abordé la question du terrorisme.

La modification du programme, hier soir, n’a pas manqué de relancer des spéculations après les incidents qui ont lieu récemment dans le bureau du Vice-Premier ministre Rashid Beebeejaun. Ismaël Jeeawoody, un membre du Hadj Committee avait allégué que des gardes du corps des ministres Abu Kasenally et Rashid Beebeejaun l’avait malmené.

Ensuite, il a y également eu la conférence de presse de plusieurs porte-parole des sociétés musulmanes qui avaient réclamé le départ du Vice Premier ministre Beebeejaun et des ministres Kasenally et Dulull.

Toutefois l’entourage du ministre relativise le changement de programme. Il n’y trouve rien d’anormal. Cela a été fait selon eux pour ne pas prolonger la soirée.

Le vice Premier ministre Rashid Beebeejaun&nbsp a, lui, pris la parole. Il a dans son discours exhorté les membres de la communauté musulmane à résoudre leurs problèmes entre eux. « Je sais que vous avez des problèmes. Ma porte est toujours ouverte. Je suis prêt à vous écouter, mais venez aussi avec des propositions »,&nbsp a-t-il déclaré.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires