Grande-Bretagne : travail gratuit contre allocations chômage

Avec le soutien de

Le gouvernement britannique veut faire travailler gratuitement les chômeurs de longue durée, pour des tâches d''''intérêt général, dans le cadre d''un&nbsp projet de réforme du système d''allocations chômage.

Les chômeurs de longue durée, pour conserver leur allocation hebdomadaire de 65 livres devront effectuer au moins 30 heures de travail gratuit par semaine au profit de la collectivité, pour une période de quatre semaines. Ils réaliseraient des travaux manuels ou d''entretien de la voirie au bénéfice de services municipaux ou associations.

Ceux qui refuseraient perdraient temporairement leurs allocations, a précisé dimanche à la BBC le ministre britannique des Affaires étrangères William Hague. Il s''agit d''aider les personnes sans emploi depuis longtemps à se réadapter au travail, a-t-il expliqué.

Selon le ministère du Travail et des Pensions, qui doit les présenter en détail cette semaine, ces mesures permettront de "casser le cycle de la dépendance". Elles s''inscrivent dans le cadre du vaste plan d''économies engagé par la coalition Conservateurs/Libéraux Démocrates du Premier ministre David Cameron pour réduire le déficit budgétaire britannique.

Quelque cinq millions de personnes sont inscrites au chômage et touchent des allocations, dont 1,4 million de longue durée, selon les chiffres du gouvernement. Le ministre du Travail et des Pensions Ian Duncan Smith veut leur redonner le "sens du travail", se "présenter le matin à 9h00 et repartir l''après-midi à cinq heures". Le message est le suivant, a-t-il expliqué ce week-end dans un entretien au "Daily Telegraph": "jouez le jeu, ou ce sera difficile".

La députée travailliste Harriet Harman a déclaré pour sa part ne pas contester la nécessité de réformes mais estime que les projets du gouvernement étaient "inéquitables". "Sans emplois, la réforme ne marchera pas. En ce moment, il y a cinq demandes d''emplois pour chaque poste disponible", a-t-elle souligné, invitée de la chaîne de télévision BBC 1.

L''archevêque de Cantorbéry Rowan Williams redoute quant à lui qu''on ne plonge les chômeurs de longue durée dans "une spirale d''incertitude, voire de désespoir". Ceux qui sont au chômage depuis longtemps n''ont pas choisi cette situation, a-t-il souligné sur les ondes de la BBC. "Ils ne sont pas là parce qu''ils sont mauvais, stupides ou paresseux, mais parce que les circonstances leur ont été défavorables", a-t-il dit.

(Source : Associated Press)

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires