Economie : Paul Bérenger se dit inquiet et fustige l’attitude du ministre Xavier-Luc Duval

Avec le soutien de

Le leader de l’opposition estime que le ministre des Finances fait montre de naïveté et de légèreté.

« Je suis très inquiet de la détérioration dramatique et dangereuse de la balance des paiements. Il faut aussi prendre en compte l’impact inévitable de la crise en Europe d’ici à la fin de l’année sur notre propre économie et les efforts de l’Inde pour remettre en question le Traité de non-double imposition avec le vote accordé par le Parlement indien aux General Anti-Avoidance Regulations (GAAR) mardi dernier », a déclaré Paul Bérenger lors de sa conférence de presse hebdomadaire, ce samedi 12 mai.

Le leader de l’opposition déplore que face à cela, le ministre des Finances ait choisi de faire des commentaires inappropriés sur la lettre qu’il a adressée à la Banque mondiale, dans laquelle il évoque la possibilité que la croissance soit en dessous de 3 % alors que sa première estimation était de 4,1 %. Paul Bérenger accuse Xavier-Luc Duval d’agir avec naïveté et légèreté.

« L’heure est très grave. Nous jouons avec le feu. Et dans un tel contexte, l’irresponsabilité et la légèreté avec laquelle Xavier Duval s’est comporté au Parlement mardi dernier sont inacceptables… Alors qu’il est temps de prendre des décisions intelligentes. Ce dont ils sont incapables », s’insurge Paul Bérenger.

Par ailleurs, Paul Bérenger a également commenté l’enquête de la Commission anti-corruption (ICAC) sur l’acquisition par l’Etat de la clinique MedPoint au prix surévalué de Rs 144,7 millions. Le leader de l’opposition soutient que suite à sa Private Notice Question de mardi dernier, la population « a pris bonne note du refus de Navin Ramgoolam de dire toute la vérité sur cette affaire » et trouve que l’attitude du speaker est à déplorer. Il trouve choquant que l’ICAC n’ait pas encore interrogé le chef du gouvernement.

« Ce qui est établi à ce jour, c’est que Rajesh Jeetah a négocié directement avec le Dr Krishan Malhotra depuis janvier 2010 et que Navin Ramgoolam a présidé plusieurs Conseil des ministres où le dossier MedPoint a été discuté », maintient Paul Bérenger.

Il rappelle que la commission enquête sur cette affaire depuis bientôt un an et qu’il est temps que l’enquête soit bouclée. Il demande que l’ICAC transfère son rapport d’enquête au Directeur des poursuites publiques (DPP) pour que ce dernier puisse prendre une décision au plus vite.

Paul Bérenger a également tenu à saluer « le courage et la sagesse » dont fait preuve le couple Ng après la dure épreuve auquel il a été confronté à Madagascar. En effet, Benoît Ng Fuk Chong a déclaré à son retour de la Grande Ile, hier soir, qu’il ne souhaite pas que cet incident vienne remettre en question les relations entre les deux pays. Il a affirmé qu’il retournera travailler à Madagascar.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires