Transfert d’une policière: sir Anerood Jugnauth concède qu’elle a été «punie»

Avec le soutien de
Au Parlement, ce 17 juillet, sir Anerood Jugnauth a reconnu qu’une policière de Vieux-Grand-Port a été victime d’un transfert punitif.

Au Parlement, ce 17 juillet, sir Anerood Jugnauth a reconnu qu’une policière de Vieux-Grand-Port a été victime d’un transfert punitif.

«Elle a été punie car elle a donné une contravention au Chairperson du conseil de village de Bois-des-Amourettes.» Propos du ministre mentor au Parlement ce mardi 17 juillet. Sir Anerood Jugnauth répondait à une question parlementaire du député travailliste Ritish Ramful au sujet d’une policière qui a été transférée.

Le 8 mai, la Woman Police Constable Toinette avait pris en contravention le président du village de Bois-des-Amourettes, parce qu’il ne portait pas sa ceinture de sécurité. Du poste de police de Vieux-Grand-Port, elle avait été mutée à celui de Plaine-Magnien. «Je vais m’assurer que des actions soient prises. Ce genre de choses ne peut être toléré», a déclaré sir Anerood Jugnauth.

Enter un syndicat

Une lettre du président de la Police Officers Solidarity Union, l’inspecteur Jaylall Boojhawon, déplorant ce transfert jugé punitif a été envoyée au commissaire de police le 13 juillet. Après que la question parlementaire du député de Mahébourg-Plaine-Magnien a été approuvée, la constable Toinette a été de nouveau transférée au poste de Vieux-Grand-Port. Et toujours selon Ritish Ramful, ce n’est que le 13 juillet qu’un cas officiel a été logé contre le Chairperson en question.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires