Décès à Souillac: la police soupçonne un meurtre

Avec le soutien de
Amrita Cathan est décédée à l’hôpital de Souillac dans la soirée du 14 avril.

Amrita Cathan est décédée à l’hôpital de Souillac dans la soirée du 14 avril.

Amrita Cathan a-t-elle été victime d’un meurtre ? C’est ce que soupçonne la Criminal Investigation Division (CID) de Souillac. Cette jeune femme de 32 ans est décédée dans la soirée du samedi 14 avril à l’hôpital de Souillac.

C’est le médecin légiste de la police qui a demandé l’ouverture d’une enquête après avoir effectué une autopsie. Celle-ci a attribué le décès à une perforation du foie. 

Le compagnon de la défunte, Jean Claude Frappier, a été interpellé ce matin, lundi 16 avril, par la police pour des interrogations. Les enquêteurs soupçonnent qu’il aurait frappé Amrita Cathan, ce qui aurait entraîné sa mort.


Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires