Commission d’enquête sur Sobrinho: l’opposition veut «forcer la main du gouvernement»

Avec le soutien de
La réunion a duré une heure dans le bureau du leader de l’opposition, ce mercredi 21 mars.

La réunion a duré une heure au bureau du leader de l’opposition, ce mercredi 21 mars.

Ils ont tous déploré l’absence du MMM. Pendant une heure, ce mercredi 21 mars, les membres de l’opposition, excepté les Mauves, se sont réunis afin de peaufiner leur stratégie en vue de la rentrée parlementaire, le mardi 27 mars.

La cible commune : l’homme d’affaires angolais Álvaro Sobrinho. Ainsi, pour le leader de l’opposition, il s’agit du «scandale du siècle à Maurice». Et au travers d’«actions concertées», l’opposition veut obliger le gouvernement à mettre sur pied une commission d’enquête. «Il faut savoir qui a aidé Álvaro Sobrinho, qui sont ses complices au sein du gouvernement et des institutions», insiste Xavier-Luc Duval.

Ce scandale, ajoute le leader du PMSD, met en péril la réputation du pays en tant que centre financier régional. «Il ne faut pas que Maurice soit perçu comme un pays corrompu. Il est absolument nécessaire que les coupables soient traduits devant la justice et punis.»

«Est-ce que le MMM est vraiment dans l’opposition ? J’ai de sérieux doutes.»

S’exprimant en «son nom personnel», Xavier-Luc Duval a dit avoir de sérieux doutes sur le positionnement du MMM. «Est-ce que le MMM est vraiment dans l’opposition ? J’ai de sérieux doutes», a-t-il lancé. De faire ressortir que la motion qu’a déposée Reza Uteem au Parlement concernant l’institution d’une commission d’enquête est «enn badinaz. C’est un trompe-l’oeil». 

Présent à la réunion, le président du Mouvement patriotique (MP) estime qu’il faut effectivement une commission d’enquête. Sauf que la motion de Reza Uteem prendra «énormément de temps avant d’être présentée». 

«L’opposition est sur la même longueur d’onde quant à la marche à suivre. Nou tou dakor bizin éna enn commission d’enquête.»

D’ailleurs, soutient-il, «il n’y a aucune garantie que cette motion sera débattue dans les jours et mois à venir». Raison pour laquelle, dit-il, les membres de l’opposition ont, aujourd’hui, fait un brainstorming afin de déterminer dans quelle mesure «pou fors lamé gouvernman met enn commission d’enquête».

Même son de cloche du côté de Shakeel Mohamed, chef de file du PTr à l’Assemblée nationale. «L’opposition est sur la même longueur d’onde quant à la marche à suivre. Nou tou dakor bizin éna enn commission d’enquête.» 

Les membres sont en train d’explorer «toutes les mesures parlementaires et extraparlementaires pour ce faire». Au dire du député du PTr, «nous avons pris certaines décisions d’un commun accord. En temps et lieu, nous en informerons la presse».

Il déplore toutefois que le MMM ait décidé de faire cavalier seul en présentant sa motion. «Nous aurions préféré que Reza Uteem fasse circuler sa motion. Cela aurait permis aux membres de l’opposition de se rassembler autour d’un objectif commun.»

Shakeel Mohamed s’en est, dans la foulée, pris au gouvernement. Et plus particulièrement au Premier ministre, Pravind Jugnauth. «C’est dommage que le Premier ministre ne soit plus à l’écoute de la population. Il n’entend pas ce que la population lui demande. À moins qu’il fasse semblant de ne pas entendre.»
 

Publicité
Publicité

Un nouveau scandale défraie la chronique depuis le mercredi 28 février à Maurice. Cette fois-ci cela concerne ni plus ni moins la garante de notre Constitution, son excellence Ameenah Gurib-Fakim, présidente de la République. Elle a dépensé plusieurs centaines de milliers de roupies pour des achats personnels, entre autres, sur une carte de crédit Platinum offerte par la Planet Earth Institute, la fondation d’Álvaro Sobrinho, homme d’affaires angolais hautement controversé. Retrouvez tous les articles concernant cette affaire dans notre dossier spécial : Platinum Card. Une enquête exclusive de l’express.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires