Vols annulés: Rs 35 millions de pertes par jour pour Air Mauritius

Avec le soutien de
Dès que le pays est passé en alerte cyclonique de classe 3, mercredi 17 janvier, l’aéroport de Plaisance a fermé ses portes.

Dès que le pays est passé en alerte cyclonique de classe 3, mercredi 17 janvier, l’aéroport de Plaisance a fermé ses portes.

Le cyclone Berguitta fait déjà mal aux caisses de la compagnie d’aviation nationale avant même son passage sur nos côtes. Lundi 15 janvier, cinq vols en partance pour Rodrigues ont été annulés. Le lendemain, dix vols, toujours en partance pour la même destination, ont été reportés. Mercredi 17 janvier, avec le passage à l’avertissement cyclonique de classe 3, tous les vols ont été annulés. Parmi ceux-ci, plus d’une vingtaine de vols d’Air Mauritius. 

Ces annulations entraînent des coûts. Combien ? Air Mauritius soutient qu’il est encore trop tôt pour faire une estimation des dépenses encourues. Cependant, une source proche de ce milieu indique qu’en prenant en compte le fait qu’un airbus compte environ 300 places et que les ATR comptent une centaine de sièges, l’on peut rapidement faire un calcul «et voir qu’une estimation de Rs 30 millions à Rs 35 millions est justifiée»

«Notre financement est basé sur le nombre de sièges occupés. Et, si nous ne partons pas comme dans le cas actuel, nous perdons cette somme», confie notre source. Celle-ci fait néanmoins remarquer qu’une économie est faite sur le coût du carburant et sur l’alcool desservi sur les vols.

La Rodriguaise Annevick Collet (en haut à g.) voit ses dépenses doubler en quelques jours, alors qu’elle comptait rentrer chez elle. Le vacancier Abdellah Bensandoura, lui, dit dépenser 1 000 euros additionnels chaque jour.

Cette perte se fait le plus ressentir sur des vols long-courriers. En parlant des pertes financières, l’on peut également ajouter à la liste la «faveur» faite par MK aux passagers étrangers et Rodriguais bloqués à Maurice depuis le samedi 13 janvier. Lundi 15 janvier, une fois de plus, MK a pris en charge les passagers coincés sur l’île. La compagnie a fait comprendre qu’elle n’est pas tenue d’offrir l’hébergement aux passagers en cas de force majeure. Toutefois, prise de court par le passage du cyclone sur les côtes rodriguaises, elle a offert un logis aux passagers qui s’étaient déjà enregistrés et aussi ceux qui étaient en transit à Maurice. Les voyageurs ont été hébergés pour une nuit à l’hôtel du Suffren, à Port-Louis.

Ces cas de figure ne sont pas les premières auxquelles la compagnie doit faire face. «Quand le vol est annulé au dernier moment, c’est à la compagnie de compenser ses passagers. Mais ce n’est pas le cas quand on parle de préavis. Dans ce cas, la compagnie n’a pas à vous payer quoi que ce soit», explique un proche de ce dossier.

Manque de communication ?

Les critiques pleuvent contre la compagnie d’aviation nationale. Plusieurs passagers soulignent notamment qu’il n’y a eu aucune communication de la part d’Air Mauritius quant à l’évolution de la situation. 

«Nous émettons des communiqués régulièrement. Et nous essayons de garder contact avec les passagers individuellement», fait-on cependant valoir du côté de MK. Des informations, indique-t-on, figurent également sur le site web. Les passagers peuvent aussi demander un «update» sur la situation en envoyant un SMS sur le 5 259 90 90. 

«Si les passagers veulent changer leur plan de vol ou annuler leur voyage, ils peuvent le faire sans frais, surtout sur les deux prochains jours», soutient-on au sein de MK.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires