Saisie de 135 kilos d’héroïne: le lien entre le monde hippique et le trafic de drogue se précise

Avec le soutien de
Navind Kistnah (en médaillon) a été vu dans les loges du Champ-de-Mars, lors des courses hippiques, en compagnie d’un propriétaire de cheval.

Navind Kistnah (en médaillon) a été vu dans les loges du Champ-de-Mars, lors des courses hippiques, en compagnie d’un propriétaire de cheval.

Les enquêteurs tentaient, depuis un moment, d’établir un lien entre l’univers des courses hippiques et le trafic de drogue à Maurice. Et avec la saisie record de 135 kg d’héroïne dans le port, le 9 mars, ce lien semble se préciser. Il nous revient que le suspect Navind Kistnah, qui se trouve en Afrique du Sud et contre qui un mandat d’arrêt international a été émis, est bien plus qu’un habitué dans le monde hippique.

En effet, ce trentenaire habitant Camp-Benoît, Petite-Rivière, serait très proche d’un gérant d’un fast-food très réputé au pays et est copropriétaire d’un cheval. Au Champ-de-Mars également, le nom de Navind Kistnah ne laisse pas indifférent. Des sources contactées par l’express mardi 21 mars confirment avoir vu le suspect, à plusieurs reprises, dans les loges en compagnie du propriétaire de cheval et d’autres personnalités. Selon un membre d’une écurie, «c’est à l’arrivée du propriétaire du cheval que Navind Kistnah a commencé à se faire remarquer».

De son côté, le suspect avait déclaré qu’il a gagné de fortes sommes d’argent en jouant aux courses. Des propos qu’avait confirmés sa mère à l’express.

En ce qui concerne l’autre suspect, Gianchand Dewdanee, nos sources dans l’univers hippique affirment que son nom a déjà été mentionné sur le programme officiel des courses du Mauritius Turf Club (MTC). Cela aurait même valu une mise en garde du président du MTC, Mukesh Balgobin, aux écuries lors d’une réception. Selon nos renseignements, il aurait demandé une sélection plus rigoureuse de membres honoraires du club.

Publicité
Publicité

Les choses ont démarré début mars. Les autorités découvrent 135 kilos d’héroïne dissimulés dans des compresseurs sur le MSC Ivana. Les soupçons se portent sur Navind Kistnah, qui la veille avait déjà quitté l’île Maurice. Pour mieux comprendre cette actualité, voici tous les développements liés à cette affaire.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires