Saisie de Rs 2 milliards d’héroïne: mandat d’arrêt d’Interpol contre le courtier en fuite

Avec le soutien de
Navind Kistnah (en médaillon) serait, selon la police, derrière l’entrée de 135 kg d’héroïne, cachés dans des cylindres de gaz, à Maurice.

Navind Kistnah (en médaillon) serait, selon la police, derrière l’entrée de 135 kg d’héroïne, cachés dans des cylindres de gaz, à Maurice.

Il a mis les voiles peu avant la découverte de la drogue, au port, jeudi. Navind Kistnah, 33 ans, aussi connu comme Kunal, courtier en douane, aurait pris l’avion pour l’Afrique du Sud, mercredi. L’Anti Drug & Smuggling Unit (ADSU) le soupçonne d’être impliqué dans cette affaire. Les Casernes centrales ont déjà alerté les services d’Interpol de la présence de ce Mauricien à Johannesburg, pour qu’il soit repéré et appréhendé.

La brigade antidrogue croit aussi qu’un des trois maillons forts du trafic de drogue local, qui opère depuis la prison centrale de Beau-Bassin, serait impliqué dans l’importation de cette drogue. Les 135 kilos d’héroïne, d’une valeur marchande de plus de Rs 2 milliards, se trouvaient dans des cylindres de gaz.

Arrêté pour blanchiment d’argent le 14 janvier 2016, Navind Kistnah a ainsi pu quitter le pays parce que son passeport lui avait été restitué par le Passport & Immigration Office. Cela, après que l’accusation provisoire dans cette affaire a été rayée. Déjà, après cette arrestation, il avait pu quitter le pays alors qu’il était en liberté conditionnelle, ayant obtenu une ordonnance modificative (variation order) de la Cour suprême pour se rendre en Angleterre. La police avait, quant à elle, objecté à cette demande.

Navind Kistnah, qui est dans le collimateur de la brigade antidrogue depuis deux ans, est soupçonné d’être impliqué dans le trafic de drogue à Maurice. Son mode de vie intriguait la police. Le courtier a quitté le pays aussitôt que la Customs Anti Narcotics Section ait identifié sur son système informatique le conteneur dans lequel se trouvait son colis. Soit les six cylindres de gaz dans lesquels étaient dissimulés des sachets en plastique contenant de l’héroïne. Cela implique qu’il y a eu une fuite d’information, qui est parvenue aux oreilles du courtier en douane.

Entre-temps, à Maurice, l’ADSU continue son travail sur le terrain pour identifier tous ceux impliqués dans ce réseau de drogue. La saisie record des 135 kg d’héroïne avait été effectuée dans la zone 5 du Mauritius Freeport Development, au cours d’une fouille dans un conteneur venant de Durban, en Afrique du Sud, à bord du MSC Ivana.

Publicité
Publicité

Les choses ont démarré début mars. Les autorités découvrent 135 kilos d’héroïne dissimulés dans des compresseurs sur le MSC Ivana. Les soupçons se portent sur Navind Kistnah, qui la veille avait déjà quitté l’île Maurice. Pour mieux comprendre cette actualité, voici tous les développements liés à cette affaire.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires