Une police du tourisme en gestation

Avec le soutien de
L’hôtel Mourouk, acteur de la première heure dans le paysage touristique rodriguais.

L’hôtel Mourouk, acteur de la première heure dans le paysage touristique rodriguais. 

Une police du tourisme sera bientôt mise sur pied. C’est ce qu’a annoncé le commissaire du tourisme, Richard Payandee, lors d’une cérémonie officielle hier 3 décembre.

Cérémonie qui avait pour but de délivrer des certificats d’intention aux opérateurs touristiques, en attendant que ceux-ci puissent obtenir leur licence leur permettant d’opérer en bonne et due forme et dans la légalité. Dans la même foulée, Richard Payandee a annoncé  la tenue d'un salon du tourisme à Rodrigues en 2016.

Pour Richard Payandee, il est important que les opérateurs touristiques puissent «travailler dans la légalité». C’est le deuxième groupe d’opérateurs, ils sont une trentaine, qui obtient ce jour leur lettre d’intention, pour arriver à un total de 64. «Ce n’est pas normal que des opérateurs touristiques continuent à travailler dans l’illégalité. Un permis c’est une porte ouverte pour pouvoir faire de la promotion et être éligible aux différents avantages offerts par l’Assemblée régionale. Cette lettre d’intention vous permettra d’opérer en attendant un bail commercial.»

Le camping sauvage régulé

Avant d'ajouter «qu’au niveau de l’Assemblée régionale, nous offrons l’opportunité, tout en prônant le professionnalisme et la réussite». Il soutient, qu’aujourd’hui, il n’y a plus de place pour l’amateurisme.

Il souhaite que tous les opérateurs touristiques puissent participer aux différents salons touristiques internationaux afin de mieux vendre la destination Rodrigues. Il ajoute que le «stimulus package» sera revu et que l’accès aux finances sera facilité à travers la «Maubank » qui sera mise sur pied.  

Richard Payandee déclare également que le «camping sauvage» sera régulé. La création des sites internet des opérateurs touristiques sera également subventionnée par le gouvernement régional à partir de janvier 2016.

Cela dit, tous les efforts consentis par le gouvernement régional devront être respectés par les opérateurs touristiques. «Bientôt, des permis éco-lodge seront aussi délivrés.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires