Incitation à la haine raciale : des citoyens portent plainte contre Dulthumun et la MBC

Les déclarations de Somduth Dulthumun diffusées sur les chaines de la télévision nationale jeudi dernier sont jugées «incendiaires». Les membres d’Azir Moris et du Groupman des travailleurs sociaux ont consigné une déposition à la police de Moka.

Une quinzaine de personne étaient présente au poste de police de Moka, ce mardi 12 février, à 18 heures. Ils ont porté plainte contre le président de la Mauritius Sanatan Darma Temple Federation (MSDTF), Somduth Dulthumun, pour incitation à la haine raciale. Et contre le directeur et le président de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) pour avoir diffusé les propos du proche du Premier ministre. Ce qui serait contraire à la MBC Act, selon ces citoyens engagés.

Somduth Dulthumun s’en était pris à la presse alors qu’il donnait une conférence de presse au courant de la semaine dernière. Selon lui, «la presse s’acharne à tort contre une partie de la population». De longs extraits ont été diffusés par la MBC.

«Ce langage incendiaire incite à la haine raciale. Nous ne tolérons pas ce genre de langage», affirme Jameel Peerally, porte-parole du mouvement Azir Moris.

Accompagné d’une quinzaine de personnes, il s’est rendu au poste de police de Moka pour y consigner une déposition contre la Mauritius Broadcasting Corporation et contre Somduth Dulthumun, qui s’est autoproclamé leader d’un mouvement désigné comme le «Front Commun des Hindous».

Dans le même élan, les membres d’Azir Moris encouragent les citoyens à consigner des dépositions contre Somduth Dulthumun et contre la MBC pour avoir diffuser ses propos.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en y laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

A voir aussi

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires