Société

Grogne contre la centrale à charbon d’Alteo

L’usine sucrièreDeep River Beau Champ, fermée depuis l’année dernière. Alteo a proposé de la transformer en centrale à charbon.

Dossier brûlant. Alteo propose de convertir l’ancienne usine sucrièreDeep River Beau Champ, fermée depuis l’année dernière, en une centrale à charbon. La Plateforme citoyenne, elle, s’y oppose. Elle a d’ailleurs déposé une lettre au ministère de l’Environnement à cet effet, ce vendredi 7 février.

 

Il y a de l’électricité dans l’air. La Plateforme citoyenne a déposé, ce vendredi 7 février, une lettre au ministère de l’Environnement dans laquelle elle s’oppose au projet d’Alteo. Celui-ci consiste à transformer l’ancienne usine sucrière Deep River Beau Champ (DRBC) en une centrale à charbon pour la production d’électricité.

 

 «Même si le projet est présenté comme une solution ‘temporaire’, il y a des risques que la situation devienne permanente», déplorent les signataires de la lettre, qui a également été envoyée à plusieurs hautes personnalités du pays. «Nous avons été choqués d’apprendre que la compagnie Alteo, à travers sa filiale Consolidated Energy Co. Limited, compte opérer une centrale qui carbure à 100 % au charbon », soulignent Alain Nayna et Georges Brelu-Brelu, membres de la Plateforme citoyenne. Et d’ajouter : «Cela fait deux ans que nous militons  contre la prolifération de ces centrales ainsi que le renouvellement des accords pour l’achat d’électricité entre les Independent Power Producerset le Central Electricity Board».

 

Par ailleurs, font ressortir les auteurs de la missive, «le rapport de la commission nationale de l’énergie démontre que le fait d’emprunter de telles voies aura un impact dangereux non seulement  sur l’environnement mais également sur  notre économie car la dépendance aux combustibles fossiles risque de s’accroître». La Plateforme citoyenne demande ainsi au gouvernement de divulguer son plan stratégique en ce qui concerne la suppression progressive des centrales à charbon existantes. Elle demande également que les mesures prises par le ministère de l’Environnement pour encourager la transition vers l’énergie renouvelable - afin d’atteindre les objectifs de Maurice île durable, soit 35% d’autonomie jusqu’en 2025 - soient  dévoilées.

 

Commentaires

Alain HB9FMH | 02/07/14

Plutôt que construire une centrale à charbon au bilan CO2 catastrophique, Maurice devrait étudier la faisabilité d'un incinérateur à ordure suivi d'une production éléctrique par la chaleur du dit incinérateur.
Cela résouderai le problème des décharges disséminée dans le pays.

dan | 02/07/14

tous banne ki ti pe sauter contre projet energetique ki servi charbon la kot ete. deux poid deux mesure ou charbon ..... contre ....

Insaf | 02/07/14

Would be nice to hear what Pol has to say on Saturday about this project from the DRBC. And what about the Jagnaths...would they denounce this project. Si zotte muet samedi lors sa...and if they don't condemn it...then Navin was absolutely right : Charbon Noir Charbon Blanc !!!!!!!!

Bardoise GOBURDHUN | 02/07/14

I was born in Beau-Champs.I know the village very well. DRBC used 50 PER CENT hydro-electricity to power its sugar mill.

With today's technology, ALTEO should consider producing hydro-electricity in that area. It can supply about 25 per cent of the country's energy needs.