Ces Mauriciens qui brillent en informatique

 

Nul n’est prophète en son pays. C’est le cas de trois «geeks» qui, à défaut d’être connus à Maurice, ont apporté leur grain de sel sur le «World Wide Web». Contribution qui prend tout son sens avec la découverte d’une faille sur le site de la carte d’identité nationale par un informaticien. Rencontre avec l'un d’eux… 

Loganaden Velvindron : Le crack récompensé par Google

Les géants de l’informatique ont adopté un de ses travaux mais il garde les pieds sur terre. Loganaden Velvindron, ou Loga pour les proches, a été récompensé en février par Google pour ses travaux sur l’OpenSSH (voir lexique plus bas), qui ont contribué à améliorer la sécurité d’Internet. Cet outil consiste à créer un pont à distance sécurisé par Cloud. C’est l’un des éléments essentiels d’Internet. Quelque 90 % des entreprises dans l’informatique l’utilisent, à l’instar de CISCO, Google, Facebook, Whatsapp, Apple, RedHatdit, dit fièrement cet habitant de Rose-Hill.

Après ses études universitaires, Loganaden Velvindron, 26 ans, s’est tourné vers la sécurité informatique et le développement. Ce sont d’ailleurs ses travaux qui lui ont permis de participer au Google Summer Code. Cet événement, explique l’informaticien, est comme une université d’été pour les informaticiens, qui rivalisent d’efforts pour déchiffrer les codes ou trouver des failles.

Loganaden Velvindron a travaillé dans le secteur de l’offshore du développement de sites Web. Pendant ses études universitaires, il travaillait en freelance. «J’effectuais des missions pour des clients qui avaient des serveurs qui tournent sous Linux ou du BSD. Mais j’ai finalement atterri à AFRINIC», soutient le jeune homme.

« Heartbleed et autres » 

Parallèlement, le génie de l’informatique travaille sur de nouveaux protocoles d’Internet afin d’améliorer le service et la sécurité. Mais aussi de vulgariser une alternative à OpenSSL (voir lexique), qui était vulnérable à la faille de sécurité HeartBleed. Il se penche sur l’élaboration de LibreSSl qui est un outil plus sécurisé et fiable.

Selon lui, d’autres failles ont été découvertes. «Le HeartBleed n’était que le sommet de l’iceberg. Par la suite, d’autres failles ont été découvertes dans OpenSSL. Je me consacre pleinement à mes recherches», confie Loganaden Velvindron.

AFRINIC qui l’emploie finance une partie de ses travaux alors que la Fondation OpenBSD a lancé un appel pour un crowdfunding. Le but est d’adopter le nouvel outil pour prévenir le vol possible de données. Le jeune homme de 26 ans est une des têtes pensantes qui veulent faire en sorte que le continent africain adopte l’IPV 6, alors que la version actuelle, l’IPV4, arrive à expiration bientôt.

Résultat : Loganaden Velvindron reste la tête plongée dans ses ordinateurs tel un athlète faisant une course contre la montre.

A lire bientôt :

Subramanian Moonesamy : Détenteur d’une des clés d’Internet

Aswin Lutchanah : Il conjugue informatique et poésie


LEXIQUE :

OpenBSD : Système d’exploitation ultra-sécurisé dérivé de Linux. Cette plateforme est utilisée par la majorité des entreprises.

OpenSSL : Outil informatique qui permet une connexion sécurisée à Internet

grâce à ses protocoles.

OpenSSH : Ensemble d’outils informatiques libres permettant des communications sécurisées sur un réseau informatique à distance.

IPv ou Internet Protocol version : Norme utilisée pour codifier et permettre d’accéder à un site Web ayant un nom de domaine.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

A voir aussi

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires