Rendez-vous à partir du 29 août au théâtre Serge Constantin pour «Le prénom», avec Les lurons du théâtre, dans une mise en scène de Denis-Claude Koen

Vaste exploration, mais surtout début d’exploration. C’est ce que propose «Angaje», trois volumes de recherches sur l’histoire, la société et la cult

Publicité

La photo, c’était mieux avant, du temps de l’argentique, soutient Olivier Bolton. La preuve par l’image au Blue Penny Museum, où il expose une quaran

Passer à la peinture après des années consacrées au dessin, ce n’était sans doute pas si facile. Rubina franchi le pas grâce à son fils de 9 ans. Ell

Publicité

L’expert culturelrevient sur son parcours et les artistes qu’il a eu l’occasion d’accompagner au niveau de la région de l’océan Indien. Ses responsab

Le dodo tient une nouvelle revanche sur l’histoire. Le volatile disparu vient de prendre officiellement possession du rond-point des Manguiers à Flic

Publicité

La terre, l’eau, l’air et le feu. Les quatre éléments se retrouvent dans les soixante pièces en céramique que présente Marie Rogers jusqu’au 26 avril

Au détour d’un dessin à l’encre, prendre le contre-pied d’une nouvelle. Y apporter une touche de douceur, quand la trame est «trop terrible». Princip

Publicité

Il y a de ces monuments et sites qui font partie de l’histoire du pays, mais ne figurent pas sur la liste du patrimoine national. A l’occasion de la

Il invite à remonter le temps à travers l’exposition d’une collection de journaux. Attention, risque de contagion avec le gazettophile Goorooduth Chu

Publicité

Paraissent ce mois-ci deux ouvrages de feu Atmaram Vishwanath, History of Mauritius et Hindu Mauritius, traduits de l’hindi à l’anglais par l’auteur

L’association Action pour la créativité artistique (ACA) fait découvrir jusqu’à samedi les œuvres d’une trentaine d’artistes locaux et internationaux

Publicité

Un convaincu. «C’est lui qui a introduit et fait connaître ces deux grandes dates que sont Ugadi et l’Andhra Day en 1961».

Pour qui donc est l’insulte ? Car même si au sens premier cela renvoie au métissage, ce n’est pas un compliment que de se faire traiter de «bâtard».