Nettoyage de la côte sud-est: le littoral respire après la marée noire

Avec le soutien de

Après environ cinq mois au chevet des régions impactées par les hydrocarbures du MV Wakashio, les régions du sud-est, de Mahébourg à Bambous-Virieux, en passant par l’Île aux Aigrettes et Rivière-des-Créoles, affichent meilleure mine. Cela après un travail méticuleux effectué par les sociétés de nettoyage Polyeco et Le Floch Depollution, recrutées par l’assureur Japan P&I Club.

Une attention particulière a été accordée aux mangroves de par leur délicatesse, affirment-on du côté des deux sociétés de nettoyage, lors d’une visite des lieux ce jeudi 14 janvier. Si le nettoyage est achevé, il reste toutefois au représentant de CÈDRE, spécialiste de la pollution marine accidentelle, de vérifier chaque site pour son approbation final.

Publicité
Publicité

Le 26 juillet, les habitants de Pointe d’Esny se réveillent avec une triste image: l’épave du MV Wakashio drossée sur les récifs. Le navire japonais battant pavillon panaméen s’est échoué la nuit précédente. 12 jours après, il déverse son contenu dans nos lagons, causant une marée noire. Sans perdre de temps, les Mauriciens, main dans la main, s’activent pour limiter les dégâts. Retour sur la pire catastrophe écologique du pays…

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x