Découvrez «Mo Solo» le dernier bijou de Blakkayo

Avec le soutien de

C’est une petite pépite musicale et le clip est tout aussi excellent. Aux premiers rythmes c’est un Afrobeat où l’on entend bien les sources Ragga de ce style. Puis on se rend compte que l’influence jazz -  avec des accords un peu plus travaillés et recherchés, et des syncopes et contretemps - est aussi discrètement présente dans la couleur rythmique et mélodique de la chanson. Mais la réelle particularité de cet Afrobeat c’est qu’il se dissocie de l’électronique pour sa réalisation. Ainsi on ne retrouve pas pas de séquenceurs, ou de logiciels informatiques ; la musique est jouée par des musiciens LIVE. La batterie est une vraie batterie acoustique derrière laquelle on ne retrouve nul autre que Jason Heerah. Ce titre, et ainsi que tout l’album Soz Serye, a été enregistré et mixé sous la direction musicale d’Elvis Heroseau. Quant aux paroles, Blakkayo reste fidèle à lui-même et il n’y a rien à redire. 

La chanson Mo Solo qui figure sur le prochain album de Blakkayo avait été envoyé, il y a un mois à ceux qui ont acheté l’opus en prévente. Depuis hier, le clip officiel est sur YouTube. La vidéo se démarque également en jouant sur les contrastes entre le jaune et le noir (ce qui annonce toute la couleur de l’album). Le réalisateur Neil Crespy, sous la direction artistique d’Emilien Jubeau et la direction photographique de Christopher Essoo ont pris le pari de tourner le clip dans un lieu sombre, avec Blakkayo habillé de noir, sans sacrifier la «visibilité» du sujet. 

Mis en ligne mardi après une soirée au siège de l’agence de communication Twögether à Phoenix lundi, le clip a déjà été vu 40 000 fois. Mais il a également déjà été piraté par des petits malins qui ont mis sur la bande son sur d’autres visuels avant de le mettre à nouveau en ligne sur YouTube. «Certains DJs en herbe ont même commencé à mixer Mo Solo avec du zouk,» explique Elvis Heroseau qui poursuit : «ils peuvent faire ça chez eux mais ils ne devraient pas les publier sur les réseaux. Ce serait un manque de respect envers notre musique et ceux qui ont travaillé dur pour sortir ce produit ». 

Et il sort quand l’album ?

Le clip Mo Solo cependant risque de ne pas satisfaire ceux qui attendent l’album Soz Serye (qui a d’ailleurs obtenu le label Made in Moris) avec impatience. Au contraire, les fans après avoir entendu Blakkayo sur un Afrobeat – ce qui est une nouveauté dans son style – risquent d’être encore plus curieux de découvrir les Reggae et Seggae de celui qui a fait de «Confiance», «Tyek to life» ou encore «Kot to pé allé», des monuments de l’univers musical mauricien. La sortie de l’album ayant été repoussée à maintes reprises, Blakkayo a lui-même fait le point lundi alors qu’il était sur scène. «Mon producteur (NdlR : Jorez Box) me fait comprendre que les CD ont été pressés à Singapour et tout dépend désormais du trafic aérien. Je suis tout aussi impatient que vous,» a lancé le chanteur. 

Face aux perturbations liées au Covid-19 Blakkayo a envoyé une autre chanson par email à ceux qui ont acheté l’album en prévente. Il s’agit d’un seggae intitulé «valér fami» sur lequel on entend bien la douce voix de Laura Beg comme choriste. On ne vous en dira pas plus…

Le prix de vente du double album a été fixé à Rs 500. 

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x