Violence contre les femmes: thérapie et réhabilitation obligatoires pour l’agresseur

Avec le soutien de

L'année de 2020 a été marquée par une série de meurtres et d’agressions – les unes plus horribles que les autres – contre les femmes. C'est avec ce constat en toile de fond que la ministre de l'Égalité des genres, Kalpana Koonjoo-Shah, a procédé au lancement du plan d’action national pour combattre la violence à l’égard des femmes ce mercredi matin au Trianon Convention Centre lors d'une cérémonie. 

Cette dernière a laissé entendre que les autorités travaillent sur la possibilité de rendre obligatoires une thérapie et une formation de réhabilitation pour l’agresseur en rappelant l'importance de la collaboration de tous pour gagner ce combat qui affecte de plus en plus de foyers. 

L'application nommée «Espoir» a aussi été officiellement lancée. Conçue pour venir en aide aux victimes de violence domestique, elle est équipée d'une «Panic Button» qui permet d'informer la police instantanément en cas d’alerte.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x