Krike Krake: un clip époustouflant !

Avec le soutien de

Le clip de Krike Krake de Mélanie Pérès est là. Il est disponible à partir d’aujourd’hui sur la plateforme Youtube de l’express. La jeune chanteuse nous en dit plus.

Un an après avoir remporté le grand prix du concours Konpoz to Lamizik, proposé par le groupe Attitude, Mélanie Pérès présente le clip d’un des deux morceaux qu’elle y avait interprétés en compagnie du groupe Paf’Me. Il s’agit de Krike Krake. Le clip a été lancé, hier, sur les pages du groupe et est désormais disponible sur la plateforme Youtube de l’express.

La musicalité de ce titre, accompagnée de ses paroles parfumées de vieux créole, ainsi que la prestation scénique de la chanteuse, avaient conquis d’emblée le public et les membres du jury, l’année dernière, au Ravenala Attitude. «Ce prix nous permettait de réaliser un clip. Et nous avons choisi Krike Krake. Le tournage s’est fait au Caudan Arts Centre, au Ravenala Attitude, dans le parking d’un immeuble et à La maison des rêves à Belle Rose», explique Mélanie Pérès. Le clip porte la griffe de Luminance Studio.

Passionnée par la langue créole, celle qui s’était distinguée en remportant le premier prix du concours littéraire de la Créole Speaking Union avec son premier roman Tigann, traverse enn madame dan divan kontrer, a choisi de mettre en avant le créole d’antan. «Krike Krake est une expression créole que les conteurs utilisaient autrefois. C’était une manière pour eux de capter l’attention du public. Ils lançaient le mot Krike et le public répondait Krake.»

Outre de mettre sous les projecteurs ce créole oublié, Mélanie Pérès, à travers ses œuvres, sensibilise sur les conditions de vie de la femme. Ainsi, la trame du clip de Krike Krake tourne autour d’une femme mariée, qui découvre un jour que son époux la trompe. Elle refuse de se laisser dominer par cette situation. «Ce clip tourne autour de l’émancipation de la femme. Je pense qu’il faut que les femmes arrêtent de se sentir victimes. Il ne faut pas attendre que les choses se fassent mais il faut le faire soi-même», souligne Mélanie Pérès. Après Krike Krake, l’artiste ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. «Le clip de Krike Krake est le premier d’une série de clips. Tous ces clips vont coïncider car ils auront un même fil conducteur», souligne la chanteuse. Le prochain clip de la jeune femme sera celui de Sarouyar, titre qui vient d’une autre expression créole d’antan.

En sus des clips, Mélanie Pérès travaille sur un roman en créole, ainsi que sur une comédie musicale. Les deux devraient voir le jour l’année prochaine. La comédie musicale est une adaptation de son roman Tigann, traverse enn madame dan divan kontrer, sur laquelle elle travaille depuis un moment. «Avec le confinement, ce projet a dû être revu mais il devrait voir le jour l’année prochaine», explique l’artiste. Quant au roman, sa trame devrait se dérouler dans le passé. 2020, s’annonce bien remplie pour cette jeune femme, qui a de l’énergie et de la passion à en revendre.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x