«Sherry Gate»: Me Yousuf Mohamed demande à la police d’imposer une interdiction de quitter le territoire sur Shameem Korimbocus

Avec le soutien de

C’est en fin d’après-midi du mardi 22 septembre que Me Ashley Hurhangee a quitté les locaux du Central Criminal Investigation Department (CCID). Il y était retourné ce matin pour poursuivre son interrogatoire dans l’affaire «Sherrygate». Me Yousuf Mohamed, qui mène le panel légal d’Ashley Hurhangee, a fait savoir qu’il a demandé à la police d’imposer une interdiction de quitter le territoire à Shameem Korimbocus. «La plainte a été faite par Sherry Singh. Un an après que Shameem Korimbocus a changé de parti, il devient le témoin de Sherry Singh. C’est une question de crédibilité», a-t-il rappelé. Selon l’homme de loi, le nouveau proche du pouvoir a l’intention de regagner Dubaï, d’où sa demande.

Pour rappel, Ashley Hurhangee avait été convoqué, lundi, dans le cadre de l’enquête instituée sur l’affaire dite Sherry Gate, une enquête de Top FM réalisée l’année dernière et impliquant le Chief Executive Officer de Mauritius Telecom, Sherry Singh, dans un cas de corruption alléguée. 

L’interpellation de l’avocat Ashley Hurhangee intervient à la suite d’une déclaration faite par Shameem Korrimbocus, plus connu comme Shameem OnenOnly sur les réseaux sociaux pour breach of Information and Communication Technologies Act (ICTA). Alors que l’enquête est à un stade préliminaire, nos recoupements indiquent que l’homme de loi a été appelé à expliquer les circonstances dans lesquelles il aurait fait la connaissance de l’internaute qui s’est fait expulser de Dubaï il y a un peu plus d’un an. Ashley Hurhangee a retenu les services de Mes Yousuf Mohamed, Joy Beeharee et Rouben Mooroongapillay.

Dans sa déposition, Shameem Korrimbocus a allégué que des avocats, journalistes et politiciens auraient comploté pour fabriquer un montage vidéo dans le but de fragiliser le MSM à la veille du scrutin de 2019. La vidéo intitulée Sherry Gate, diffusée par Top FM, fait de graves allégations contre Sherry Singh, soutenant qu’il aurait favorisé Deepak Persand, un entrepreneur, pour le contrat de l’installation de câbles en fibre optique.

Les enquêteurs du CCID se sont également intéressés aux conversations entre Ashley Hurhangee et Deepak Persand, qui avait sollicité ses services. L’avocat a confié aux officiers que son client lui aurait donné l’autorisation de «waive the privilege», qui existe d’habitude entre client et avocat, pour dénoncer ce pot-de-vin allégué.  «Il se peut que certains accusateurs deviennent des accusés à la fin de l’enquête», avait déclaré Me Yousuf Mohamed, hier.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x