Eid-ul-Fitr: mehendi artists et «bandaris» s’adaptent au couvre-feu sanitaire

Avec le soutien de

Chaque année, à l’approche de l’Eid, ils ont du pain sur la planche. Malgré le couvre-feu sanitaire, cette année n’a pas été différente. Cependant, les «mehendi artists», les coiffeurs, les vendeurs de henné ou encore, les «bandaris» ont dû s’adapter aux règlements sanitaires en vigueur. Masques, distanciation sociale, sortie réglementée pour les courses… Les professionnels racontent comment cette année a été différente. Pour rappel, la fête Eid-ul-Fitr sera célébrée demain, dimanche 24 mai. 

L’express souhaite Eid Mubarak à tous ses lecteurs.

Au 2 mai, le pays ne comptait plus que 5 cas positifs de Covid-19. Le gouvernement n’a toutefois pas voulu prendre de risques : les écoles resteront fermées jusqu’en août et le couvre-feu est étendu. Des activités seront toutefois possibles dès le 15 mai. Retrouvez tous nos articles à ce sujet dans notre dossier.  A lire également : Covid-19: Maurice à l’arrêt, couvre-feu étendu

D'autres articles »
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x