Cavadee, mariages: d’arbre, le coco devient art

Avec le soutien de

L’idée : se servir des feuilles du cocotier ainsi que la partie tendre de l’arbre, soit le cœur, pour sculpter des œuvres d’art. Rencontre alors que l’on célébrait le Sittirai Cavadee jeudi 18 avril. 

Ils sont quelque 25 jeunes à faire partie de Creative Artwork Mauritius. Le quartier général est basé à Mont-Roches mais c’est le cocotier qu’on travaille…

Ouleven Veeren, 25 ans, le fondateur, explique que l’idée a germé de sa tête il y a deux ans. «Nous avions une pénurie de fleurs sur le marché et devions débourser environ Rs 30 000 rien que pour décorer un seul cavadee.» Il décide alors de faire appel à la créativité du groupe de jeunes qu’ils forment dans la région. 

«Nous avons alors pensé aux feuilles du cocotier et nous nous sommes inspirés de ce que font les gens en Malaisie. Sauf que là-bas, ils utilisent la feuille de bananier», poursuit Ouleven Veeren. Après plusieurs essais, les membres de Creative Artwork Mauritius finissent par opter pour les feuilles du cocotier. 

«Sakenn ena so fason tourn so fey koko pou donn li enn zoli kou dey.Nou pa finn aprann ek personn nou. Tou nou finn tir par nou latet. Nou tousel fer sa dan Moris…»

Main-d’œuvre et matériau coûteux

Si dans un premier temps, il se consacre à la décoration «des monuments religieux et cavadee», désormais, le groupe entreprend aussi des commandes pour les mariages. «Bann dimounn kontakté nou pou dekor latan par examp.» 

Le hic, c’est que les gens hésitent à mettre la main à la poche, alors que la main-d’œuvre et le matériau sont coûteux. «Tou zafer business aster. Ziska nou bann fey koko nou asté ek dimounn.»

Quid des prix justement ? Ils varient selon les commandes. «Nous pouvons nous adapter aux demandes de nos clients», confie le jeune entrepreneur. Mais ils varient entre Rs 3 500 et Rs 7 000. «Une partie de l’argent récoltée est versée au kovil de Mont-Roches, qui est actuellement en rénovation. D’ailleurs, tous les travaux entrepris pour le kovil sont faits à titre bénévole.»

Jeudi, par exemple, les jeunes se sont attelés à la tâche depuis 15 heures, jusqu’à 5 heures du matin, pour terminer tous les décors prévus en marge de la célébration du Sittirai Cavadee. 

Et ils y ont mis tout leur cœur. De coco.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires