Bébé siamois: son jumeau décédé, Ashley Fokeer le «rescapé» raconte

Avec le soutien de

La naissance d’Ashley et d’Ashil Fokeer, le 2 novembre 1992, avait créé l’évènement à Maurice. Le premier nommé est le «rescapé» des bébés siamois, rattachés l’un à l’autre par le foie. Son jumeau Ashil n’a pas survécu à l’opération faite, en Afrique du Sud, dix jours plus tard. Aujourd’hui, Ashley Fokeer, 26 ans, mène une vie comme les autres.

Ashley Fokeer ne porte pas des séquelles de l’opération, mais rien qu’une cicatrice sur le torse. On pourrait lui prêter un petit air timide mais tel n’est pas le cas. Ashley Fokeer est technicien au sein de la société Seculogix Co Ltée, a son permis de conduire et il est aussi amateur de gym.

Le jeune homme vit toutefois dans des souvenirs, dont celui d’avoir eu un frère «collé à lui». Ashley Fokeer confie que son frère lui manque toujours. «Dès fois, je pense que si l’opération avait réussi, j’aurais aujourd’hui eu mon frère à côté de moi», explique le jeune homme à l’express. De plus, il ne sait pas pourquoi exactement il utilise toujours le nom de son frère Ashil. «Dans tous mes comptes sur les réseaux sociaux, comme Facebook, je mets toujours Ashil entre parenthèses.»

«Banla ti pé dir monn gagn zenfan éklips»

Ashley Fokeer raconte qu’il a toujours été protégé et aimé de ses amis d’école ainsi que de ses proches. Le jeune homme s’intéresse aux autres cas de bébés siamois à travers le monde. Maintenant que ce rare phénomène s’est produit de nouveau à Maurice, il a voulu absolument rencontrer les parents des jumelles, nées à l’hôpital Jawaharlal Nehru.

Vedna Fokeer, la mère d’Ashley et d’Ashil ne s’attendait pas à accoucher de jumeaux siamois. Elle suivait son traitement dans un l’hôpital privé et elle pensait avoir un petit garçon. Le médecin n’a jamais détecté de malformation congénitale du foetus avant la naissance. «Banla ti pé dir monn gagn zenfan éklips», nous confie Vedna Fokeer.

Le médecin de Vedna Fokeer, lui avait toutefois signalé qu’elle allait mettre au monde un «très gros bébé». L’époux de Vedna Fokeer, Shastreeth Fokeer, explique que lorsqu’il a vu les bébés après l’accouchement, il est tombé inconscient. Pour lui, c’était quelque chose de terrible car il n’avait jamais entendu parler de bébés siamois.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires