Son fils a le coeur brisé, il tente de tuer les oncles de sa bien-aimée

Avec le soutien de

Il se retrouve avec une jambe fracturée alors que son frère risque une amputation. Akshay Gungahresoon, 25 ans, et son frère Chundan, 38 ans, ont été percutés par la Volkswagen que conduisait Ravez Lallbeeharry, dans la soirée du mardi 4 décembre, à Bois-Rouge, Goodlands. Une affaire de cœur impliquant la nièce des deux frères en serait à l’origine.

Ravez Lallbeeharry, qui est en détention policière depuis mardi soir pour tentative de meurtre, a expliqué aux limiers de la Criminal Investigation Division (CID) de Goodlands qu’il ne pouvait plus voir son fils souffrir. Ce dernier s’est épris de la nièce d’Akshay Gungahresoon. Il a toutefois dû mettre fin à leur relation, ce qui lui aurait fait perdre sa joie de vivre.

Le suspect avance que les proches de la jeune fille n’ont pas vu d’un bon œil la relation entre les deux adolescents. D’ajouter qu’un accrochage aurait même eu lieu entre lui et les proches. Depuis, ces deux familles sont à couteaux tirés. L’adolescente a, elle, été placée à la Child Development Unit.

«Mo’nn kwinsé ar miray, mo lipié inn kasé»

Rencontré sur son lit d’hôpital, Akshay Gungahresoon explique qu’il s’appuyait contre un mur lorsque la Wolkswagen que conduisait Ravez Lallbeeharry a foncé sur lui. «Li’nn met enn arrière dan lakour li’nn tap avek enn kamyon apré li’nn vinn direk lor nou. Mo’nn kwinsé ar miray, mo lipié inn kasé.»

Chundan Gungahresoon, pour sa part, a dû subir une délicate intervention chirurgicale et risque une amputation, selon ses proches. «Dokter inn dir nou so léta grav. Li kapav perdi so lavi», confie sa belle-sœur. Le cousin des deux victimes a, lui, réussi à éviter la voiture, mardi soir.

Cet incident a provoqué une tension dans la localité où environ 200 personnes s’étaient amassées dans la rue. La police de Goodlands a été dépêchée sur les lieux alors que les blessés ont été transportés à l’hôpital SSRN, à Pamplemousses, dans une ambulance du SAMU.

Ravez Lallbeeharry a comparu devant le tribunal de Pamplemousse, hier, mercredi 5 décembre. La police ayant objecté à sa remise en liberté conditionnelle, il a été reconduit en cellule. L’enquête est menée par l’inspecteur Gunga et la CID de Goodlands sous la supervision du surintendant de police Behary et de l’assistant commissaire de police Dawoonarain, Divsional Commander Northern.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires