Miss World 2018: go Murielle!

Avec le soutien de

Elle fait partie des 30 finalistes du concours Miss World 2018. Elle, c’est Anne Murielle Ravina, notre Miss Mauritius 2017 qui continue à briller en Chine. La jeune femme de 23 ans l’a emporté face à Miss France dans la seconde étape du Head to Head Challenge. Anne Murielle Ravina avait devancé des concurrentes venant d’Australie, du Ghana, de l’Ethiopie, du Pérou et de la République tchèque lors de la première étape.

La question à laquelle les Miss devaient répondre : quelles valeurs pensez-vous qu’il est important de transmettre à des enfants ? Anne Murielle Ravina s’est démarquée grâce à sa verve, sa prestance, une bonne élocution et

une réponse venant du cœur, lorsqu’elle a parlé de son association et de l’importance d’apprendre aux enfants l’importance de l’hygiène.

Pour notre Miss Mauritius 2017, ce qu’il faut transmettre avant tout aux enfants, c’est la détermination. Et elle en a à revendre. «Pou mwa, sé enn fierté ek enn enn oportinité pou ki mo kapav défann mo koz», a déclaré la jeune femme de 23 ans, originaire de Rodrigues, lorsque nous l’avons jointe au téléphone hier, samedi 1er décembre. Ce qu’elle ressent ?  «Mo fier ek soulazé mo’nn rési pas sa létap-la. Mo anvi amenn mo zil ankor pli lao.»

Se pourrait-il qu’elle succède à l’Indienne Manushi Chhillar, Miss World 2017, qui l’a d’ailleurs plébiscitée lors de la seconde étape du Head to Head Challenge ? Il n’est pas interdit de rêver et Anne Murielle Ravina fera tout pour y arriver samedi 8 décembre lors de la finale à Sanya en Chine.

Notre Miss demande aux Mauriciens et aux Rodriguais de la soutenir une fois de plus, tout en les remerciant pour les encouragements déjà reçus. «Mersi a tou dimounn ki’nn voté, sé gras a zot tousala. Mo trouvé kan éna solidarité ek inité, vréman nou rési fer kitsoz extraordiner…»

Mais, même si elle ne remporte pas le titre, elle a d’autres projets qui lui tiennent à cœur. En tant que Miss World Mauritius, elle tient à mettre l’accent sur l’éducation. «Mo finn koumansé par sensibilizasion lor lizienn dan bann lékol pré-primaire pou évité ki zanfan gagn maladi ki ampes zot al lékol. Je ne vise pas que Maurice. Je pense aux petits Rodriguais également.» 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires