Ramgoolam: «Ne me comparez pas à un PM qui n’a pas été élu»

Avec le soutien de

L’ancien Premier ministre était de nouveau en cour intermédiaire pour l’affaire Roches-Noires ce mardi 20 novembre. À sa sortie, Navin Ramgoolam s’est adressé à la presse. Il est revenu sur le boycott gouvernemental de l’express et a affirmé que lorsqu’il était au pouvoir, il n’a jamais ordonné à ce que le quotidien soit banni de l’aéroport et des avions. «Kapav pa inn kominiké kouma bisin, mé pa mwa kinn donn lord», a-t-il soutenu. Le leader du Parti travailliste a également demandé à ne pas être comparé à «un Premier ministre qui n’a pas été élu». «Eski mo déza amenn enn lalwa kont bann dimounn ki ékrir lor Facebook ou lézot social media ? Ditou.»

Nous sommes dans la nuit du 2 au 3 juillet 2011. Un cambriolage audacieux a lieu au campement de Navin Ramgoolam à Roches-Noires. Depuis, les arrestations, dont ceux de l’ex-PM mais aussi de hauts gradés de la police se sont succédé. Retrouvez tous nos articles sur cette affaire inédite.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires