Nou Zoli Pei: Sébastopol, l’harmonie malgré tout

Avec le soutien de

Lorsque vous entendez Sébastopol, vous pensez à quoi ? À la gifle que le ministre Sudhir Sesungkur est accusé d'avoir infligée à un cameraman dans le Sébastopol Kashi Vishvanath Mandhir le 22 juillet lors d'un mariage ? À la «séquestration» dont aurait été victime le père de la mariée, le conseiller Hansraj Sobrun qui n’a pu procéder à un vote ? Mais ce village de l’Est est bien plus que cela.

Sébastopol est le village de l’harmonie et les habitants s’entendent vraiment bien. Les jeunes, par exemple, sont très actifs dans le social. Le groupe «Nou Village Sébastopol» a été créé en mars 2017 avec pour but la circulation de photos et de vidéos sur Facebook, ce qui permet aux membres de partager la vie du village. «Nou Village Sébastopol, également une marque de service déposée, est née du besoin de mettre en valeur ces gens que nous côtoyons au quotidien sans leur prêter attention», explique un membre du groupe, Kavi Bundhoo.

À Prakash Gulab de renchérir. «Sébastopol est un village qui a du potentiel. On peut y faire de grandes choses», affirme le directeur de Bleu sur Bleu, salon de coiffure unisexe. Les habitants sont des bosseurs. «Nou tras nou ti lavi pou gagn enn ti kas pou swagn nou fami», relate Babita Gopee, laboureur depuis 35 ans.

Remarquable pour la beauté de son paysage et de sa verdure à volonté, Sébastopol respire la fraîcheur. Lesur, Clavet, Pellegrin, L’Étoile y sont rattachés. L’union fait la force, dit le dicton ; Sébastopol y croit dur comme fer.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires