A Gros-Cailloux: les pères Veder, Grégoire et Rivet  montreront que Jésus peut être «enn bon nissa»

Avec le soutien de

Réunir pour la première fois sur la scène de Gros- Cailloux le Singing priest Jocelyn Grégoire, au public déjà acquis, le non moins charismatique père Laurent Rivet, qui polarise la jeunesse et le discret mais non moins percutant père Jean-Claude Veder, pour un concert de trois heures le 30 septembre, c’est assurément un évènement qui va attirer une foule monstre. Genèse de ces trois heures de louanges et d’adoration.

L’idée de ce rassemblement vient du père Veder, qui est aussi directeur de l’Institut Cardinal Margéot. N’ayant pu assister l’an dernier au concert que son homologue Jocelyn Grégoire a donné le 6 août dans le cadre de ses 30 ans de sacerdoce au collège St Mary’s, en prenant connaissance du succès de cette célébration, le père Veder a joué avec l’idée de réunir les deux prêtres qui évangélisent par le chant et qui drainent des foules de tous âges, à savoir Jocelyn Grégoire et Laurent Rivet. Et comme lui sait aussi donner de la voix, il était partant pour un concert en trio. Il en a parlé au père Grégoire. «Je me suis rendu à Ste Croix le lendemain du concert de Jocelyn et lorsque j’ai évoqué avec lui l’idée de ce concert à trois, ses yeux ont brillé et il était immédiatement pour. Laurent Rivet aussi d’ailleurs», raconte le père Veder.

Dans un premier temps, ils évoquent la tenue d’un concert en décembre 2017. Mais après réflexions, ils ont estimé qu’il serait préférable d’attendre cette année et ont fixé leur choix sur la date du 30 septembre entre 14 et 17 heures à Gros-Cailloux. Ce jour-là, chaque prêtre interprètera dix chants de sa composition. Le père Grégoire, qui sortira son 17e album très prochainement – un CD grandement inspiré de l’amour et du mariage - proposera un mélange d’anciens et de nouveaux titres. Le père Rivet, qui vient de sortir son quatrième album intitulé Lor to Larout - et dans lequel il compare la foi à une mise en route où le Chrétien chute parfois avant de se relever -, proposera aussi des titres de ce dernier CD, de même que d’anciens titres. Les pères Grégoire, Rivet et Veder seront accompagnés par le groupe Witness de Gérald Grenade.

Le père Grégoire explique que leur objectif à travers «ce concert où il sera question de louanges et aussi d’adoration est le besoin des Catholiques de redynamiser leur foi». Le père Veder ajoute «qu’il y a plusieurs mouvements qui se créent au sein de l’Eglise catholique et qu’il est clair qu’il y a un intérêt grandissant des fidèles dans les paroisses de se rassembler pour nourrir leur foi». 

Le thème de cette grand-messe qui est Les Zezi Bat Dan Leker n’est pas innocent. «Nous l’avons choisi exprès car la drogue ki bat ar latet fait des ravages dans le pays. Nou envi montre ban zenn ek moins zenn ki Jesus kapav enn bon nissa e ki kapav santé ek loue li san drogue ni boir l’alcool», affirment les pères Grégoire et Veder.

Appelés à dire pourquoi avoir choisi un lieu aussi excentré que Gros-Cailloux et pourquoi pas le St Mary’s par exemple, le père Veder explique que Gros-Cailloux est beau et spacieux. «C’est un lieu de loisirs où les familles peuvent se retrouver. Lorsque nous faisons des concerts au St Mary’s, il y a des résidents non loin du collège qui se plaignent du bruit. Là, ce ne sera pas le cas. Et puis à Gros Caillou, il y a un immense parking.» Bien qu’ils n’aient pas prévu de transport pour acheminer les gens, ils savent au vu de l’écoulement des billets que les intéressés ont déjà pris leurs dispositions pour être présents à Gros-Cailloux. S’ils ont tenu à maintenir un prix de billet très bas, soit Rs 100 par personne et la gratuité pour les enfants de moins de sept ans, c’est pour que les gens se déplacent en famille. «Nous voulons que les gens viennent nombreux et en famille et qu’il y ait des jeunes et des personnes de toutes les générations pour qu’ils prennent conscience qu’il faut faire de la place au Seigneur dans leur vie. Et que vivre sa foi n’est pas qu’un acte personnel et qu’il faut aussi la vivre ensemble», précise le père Rivet.

Sachant que le père Grégoire est le fondateur et président de la Fédération Créole Mauricien et que le père Veder est à la base de la constitution du mouvement Affirmative Action qui lutte contre la discrimination à l’égard des Créoles, doit-on lire dans ce rassemblement la volonté de réunir les Créoles dans leur ensemble ? «Ce n’est pas notre motivation première», affirme le père Grégoire, qui rappelle qu’à l’étranger, plusieurs prêtres à voix se réunissent pour chanter et sortir des albums. «Nous réunissons nos trois talents et charismes pour évangéliser et revitaliser la communauté catholique qui est en majorité créole mais pas pour rassembler les Créoles», ajoute-il. Le père Veder précise que «c’est un rassemblement de toutes les cultures de l’Eglise. On veut montrer la diversité qui est au cœur de notre Eglise».

Il n’y a pas à dire, ça va chauffer le 30 septembre entre 14 et 17 heures à Gros-Cailloux.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires