À Port-Louis: une mère et sa fille chassent un voleur exhibitionniste

Avec le soutien de

Ce mardi devait être journée shopping pour Lola (prénom fictif), âgée de 24 ans, et sa mère Gladys (prénom fictif). Planning de la journée : une virée dans les rues de Port-Louis. «Nous sommes sorties pour aller faire des emplettes et pour déjeuner», explique Lola. En arrivant à Port-Louis, la jeune femme est allée faire un retrait d’argent à un guichet automatique. «J’ai retiré Rs 10 000. En prenant l’argent, j’ai constaté des taches sur un billet», indique-t-elle.

Après avoir retiré de l’argent, mère et fille se dirigent vers la rue La Corderie. «J’ai pris Rs 4 000 pour acheter du tissu. De cet argent, il me restait Rs 200, que j’ai mises dans mon sac avec les  Rs 6 000 que je n’avais pas utilisées encore. Les billets étaient enroulés», se souvient Lola. Pendant leur balade, sa mère et elle aperçoivent un marchand ambulant qui vendait des cannes à pêche et d’autres articles pour pêcher. «On l’a vu à plusieurs reprises, il a même parlé à ma mère pour lui proposer des articles de pêche», s’indigne Lola.

Alors qu’elles attendent pour traverser la rue en compagnie d’autres personnes, Lola sent son sac bouger. Au même moment, sa mère, qui marchait dernière elle, se met à crier : «Ki ou gagné ou met lamin dan sak mo tifi«J’étais derrière ma fille, je l’ai vu plonger deux doigts dans son sac», relate Gladys.

Prise de panique, Lola commence à fouiller dans son sac pour voir ce qu’il manquait. Son téléphone y est toujours. Toutefois, l’argent a disparu.

Entre-temps, Gladys, a pu mettre la main sur le marchand ambulant. Elle ne lâche pas prise et insiste pour que l’homme leur rende l’argent. Ce dernier n’en démord pas. Il soutient n’avoir rien pris. Pour prouver ses dires, sans crier gare, il descend son pantalon. Et enchaîne avec ses sous-vêtements. Surprise mais pas pour autant décontenancée, Gladys réprimande le marchand ambulant. «Monn dir li sipa li pa onté li tir so linz divan nou. Li éna toupé kriyé mwa  ‘maman’. Mo dir li get sa pa kriyé mwa koumsa. Mo éna zis trwa zanfan, la ousi linn kokin enn», raconte Gladys.

Pendant qu’elles insistent pour récupérer leur argent, la police débarque sur le lieu. «Quand la police a embarqué le marchand, Rs 1 000 ont glissé de sa poche. Un policier est venu pour me le montrer et vous savez quoi ? Il y avait des taches dessus !» affirme Lola.

Arrivées au poste de police de Pope Hennessy, mère et fille apprennent d’un policier que durant le trajet, dans le véhicule de la police, le marchand ambulant aurait essayé de se débarrasser de l’argent volé. Il a ensuite présenté ses excuses à Lola et Gladys. Néanmoins, ces dernières sont bien décidées à porter plainte contre le voleur exhibitionniste. «Mo soké ki enn dimounn inn al ziska tir so linz pou klam so inosans kan li pa inosan», s’étonne Gladys.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires