St-Malo: l’ultime nuit au centre pour les sinistrés

Avec le soutien de

Malgré l’expiration du délai le lundi 16 juillet, les neuf familles de sinistrés du centre communautaire de St-Malo, à Baie-du-Tombeau, ont bénéficié d’un sursis jusqu’au lever du jour, mardi. La raison : la pluie qui s’abattait sur le village côtier à l’heure prévue de l’évacuation par la police. Sauf que ces réfugiés du cyclone Berguitta, qui y ont élu domicile depuis janvier, ne comptent pas bouger d’un iota tant qu’ils n’ont pas d’endroit où aller.

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires