Le banquet qui fait jaser: la parole aux Mauriciens

Avec le soutien de

Le dîner en l’honneur de la délégation saoudienne, lundi 2 juillet, à Balaclava, ne laisse pas indifférent. La raison : les femmes y étaient persona non-grata. Alors que certains élus et invités sont réticents à en parler, qualifiant le sujet de «délicat», le public, lui, n’a pas sa langue dans sa poche…

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires