Affaire Lutchigadoo: le film d'une incroyable escapade

Avec le soutien de

Du jamais vu. Un détenu pour possession de drogue, Kusraj Lutchigadoo, s'est offert le luxe d'aller «prendre l'air» pendant une heure, dans les rues de Vacoas, le 23 avril dernier. Son accompagnateur: un policier. Le plan semblait presque parfait jusqu'au jour où toute l'affaire a éclaté. Nous avons reconstitué le film des événements de cette virée rocambolesque.

Kusraj Lutchigadoo

Âgé de 33 ans, cet habitant de Route-Bassin, Quatre-Bornes, a été arrêté par la brigade antidrogue le 30 mars, à Triolet. Il était en possession d’un kilo de drogue synthétique, d’une somme de Rs 301 380, de 12 boîtes de thé, de l’acétone et de la benzine. Depuis le lundi 21 mai, il est détenu à la prison de Phœnix.

Ashish Dayal

Ce chauffeur de taxi de 38 ans, marié et père de deux enfants, habite l’avenue Ollier, Quatre-Bornes. Il sort de l’ombre pour la première fois le 12 juillet 2012, lorsqu’il fait tomber Derek Jean Jacques, plus connu comme Gro Derek, dans une affaire de saisie de 12 kilos d’héroïne d’une valeur marchande de Rs 180 millions, et devient le témoin vedette.

Le 4 janvier 2017, il est arrêté chez lui avec six grammes d’héroïne, une somme de Rs 499 200, cinq grammes de cannabis et un couteau portant des traces d’héroïne. Kamlesh Radha, un homme d’affaires de 30 ans, habitant Solférino, Vacoas, l’a dénoncé comme étant le cerveau dans l’affaire Arvind Hurreechurn. Cet ex-constable avait été arrêté le 25 octobre 2016, avec deux kilos d’héroïne d’une valeur marchande de Rs 35 millions, à sa descente d’avion en provenance de Madagascar. Trois jours plus tard, le policier est retrouvé pendu à un lavabo dans la cellule no 14 du centre de détention de Moka. Ashish Dayal est désormais incarcéré au centre de détention de Moka. En six ans, il se retrouve pour la troisième fois, mêlé de très près à des affaires de drogue.

Les trois constables présumés complices

(De gauche à droit, Amitsing Narain, 38 ans, Jacques Henry Frédérick Augustin, 30 ans, Akashsing Goomany, 27 ans.)

Le trio était de service au centre de détention de Vacoas ce soir-là. Ils ont été arrêtés, le 22 mai, sous une charge provisoire de complot, avant d’être libérés contre une caution de Rs 7 000. Ils ont signé une reconnaissance de dette de Rs 100 000, chacun.

L’homme au capuchon

Son identité demeure toujours un mystère. C’est lui qui a remplacé Kusraj Lutchigadoo dans sa cellule.

Le chauffeur du 4x4

Hamod Oufran , 43 ans.

L’ex-propriétaire du 4x4

Il s’agit de Rajoo Lutchigadoo, un des frères du détenu Kusraj Lutchigadoo.

L’escapade du 23 avril 2018

  • 23 avril. 21 h 15. Nous sommes au Vacoas Detention Centre. Un des trois policiers présumés complices remet des clés à Ashish Dayal. Celui-ci, à son tour, ouvre sa cellule et celle de Kusraj Lutchigadoo.
  • Kusraj Lutchigadoo quitte le centre et se dirige vers la cour du poste de police annexé, où un 4x4 Toyota Hilux de couleur blanche, aux vitres teintées, l’attend.
  • Au même moment, un individu portant un capuchon en descend. Celui-ci, dont l’identité demeure encore inconnue, prend la direction du centre de détention pour remplacer Kusraj Lutchigadoo dans sa cellule.
  • Le détenu prend alors place à bord du 4x4, en compagnie du constable Narain. Lors de son interrogatoire par les enquêteurs du CCID, Kusraj Lutchigadoo a déclaré : «Je suis sorti respirer car j’étais stressé.»
  • Quel sera l’itinéraire du 4x4 ? Kusraj Lutchigadoo est-il allé à la rencontre d’une VVIP ce soir-là, comme le soupçonnent les enquêteurs ? Si c’est le cas, de qui s’agit-il ? Le mystère reste entier pour l’heure.
  • Seules indications, la vadrouille de Lutchigadoo a duré une heure.
  • La police a pu remonter jusqu’au propriétaire d’alors du 4x4. Il s’agit de Rajoo Lutchigadoo, un des frères de Kusraj Lutchigadoo. Il raconte qu’il n’était pas au volant puisqu’il ne détient pas de permis de conduire.
  • Le chauffeur s’appelle Hamod Oufran. Cet homme de 43 ans est décrit comme «enn zanfan lakaz» chez les Lutchigadoo. Il a travaillé sur les chantiers de construction de la famille et comme homme à tout faire. Il a été arrêté le jeudi 24 mai, sous une accusation provisoire de complot et a passé la nuit à Alcatraz.
  • Aux enquêteurs, Hamod Oufran a raconté avoir pris la voiture sans la permission de Rajoo Lutchigadoo, à Carreau-Laliane, Vacoas, pour se rendre au centre de détention.
  • Il aurait rencontré son accompagnateur – l’homme au capuchon, par hasard, en route, à La Louise, Quatre-Bornes. Il dit ne connaître ce dernier que sous un sobriquet. Mais qu’il peut l’identifier.
  • Toujours selon Hamod Oufran, le véhicule se serait alors dirigé vers l’ex-cinéma Savoy, à Vacoas, sur ordre d’un des deux hommes.
  • Ce n’est qu’une heure plus tard que le 4x4 est rentré au centre de détention, avec les mêmes protagonistes à son bord.
  • Au centre de détention, Kusraj Lutchigadoo et le policier Narain en sont descendus.
  • L’homme au capuchon est, lui, monté à nouveau à bord et le chauffeur dit l’avoir déposé à QuatreBornes.
  • Le 4x4 a un nouveau propriétaire depuis une quinzaine de jours. Le véhicule a été saisi par la police, le temps de l’enquête.
Publicité
Publicité

Comment ce détenu a-t-il pu quitter le centre de détention de Vacoas «pour prendre l’air» ? Avec la complicité de policiers et d’amis. Retrouvez notre série d’articles ainsi que notre vidéo retraçant toute cette affaire.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires