Décès à Souillac: Amrita Cathan une victime de violence conjugale ?

Avec le soutien de

Elle a été transportée d’urgence à l’hôpital de Flacq à deux heures du matin le samedi 14 avril. Mais Amrita Cathan n’a pas survécu à une perforation du foie. La police qui soupçonne un cas de violence conjugale, a procédé à l’interpellation du compagnon de la jeune femme, Jean Claude Frappier. Celui-ci a déclaré qu’Amrita Cathan aurait fait une chute après avoir été prise de vertige. Mais les voisins affirment que Jean Claude Frappier frappait sa compagne.


Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires