Paul Bérenger: «Je n’avais proposé aucun amendement à la Constitution»

Avec le soutien de

Lors de sa conférence de presse, Paul Bérenger a tenu à préciser sa position sur la Prosecution Commission. Il revient sur les discussions qu’il y avait sur les pouvoirs du DPP alors qu’il était Premier ministre et explique qu’il n’a jamais été question d’amender la Constitution ou de mettre en place une instance parallèle.

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires