«La solution ne passe pas par les partis politiques traditionnels»

Avec le soutien de

Jason Soobrayen, ex-membre du comité central du MSM, estime qu’il n’y a pas d’espoir venant des partis politiques traditionnels. Jack Bizlall, lui, est d’avis que les leaders de ces partis assument un contrôle presque total sur leur formation. Du côté de Rezistans ek Alternativ, Michel Chiffone indique que le parti veut passer à une structure plus grande et mieux organisée.

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires