Plages «déproclamées»: Soodhun et ses officiers n’ont pas les chiffres

Avec le soutien de

Ils parlent en termes d’arpents. Cela, pour expliquer que la partie de la plage de St Félix, cédée au promoteur sud-africain Clear Ocean Hotel & Resorts Limited pour la construction du Pelangi Hotel and Resorts, n’est pas comparable aux deux nouvelles portions de plage que le ministre du Logement et des Terres va proclamer comme «plage publique» à Pomponette. L’express a voulu savoir si en termes de kilomètres de plage, le «deal» est toujours aussi bon. Toutefois, ni le ministre, ni ses officiers, n’avaient les chiffres…

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires