Jardin Botanique de Pamplemousses: les 27 cerfs souffrent de la gale

Avec le soutien de

Les cerfs sont une des attractions du jardin botanique Sir Seewoosagur Ramgoolam, à Pamplemousses. Mais il semblerait que ces cervidés, qui sont au nombre de 27, n’ont plus le pelage luisant comme c’était le cas auparavant. En cause : la gale, qui s’est répandue parmi le troupeau. Alerté par un des visiteurs, l’express s’est rendu sur place, lundi 22 août, pour un constat de la situation.

Dans l’enclos destiné aux cerfs et qui se trouve à quelques mètres de celui des tortues, on les aperçoit distinctement. Cerfs, faons, biches… Assis en troupeau, ils ne semblent pas s’inquiéter de ces quelques visiteurs qui s’approchent d’eux pour des photos. Ils tournent de temps en temps la tête dans leur direction, ce qui permet aux visiteurs de capter la plus belle image.

«Les cerfs suivent un traitement pour la gale. Ils reçoivent la visite d’un vétérinaire à chaque fois qu’ils sont malades. On leur procure ensuite le traitement adéquat»

Sauf que les cerfs n’ont, en ce moment, pas belle allure. Ils n’ont presque plus de pelage. Ils ont la peau dégarnie par endroits, à cause de la gale. Même les corbeaux ont commencé à s’approcher un peu trop près d’eux. Un faon a une petite blessure vive à la patte gauche, qui commence à s’infecter. Le petit animal s’éloignera souvent du troupeau pour essayer de chercher à manger, denrée qui se fait rare dans l’enclos.

Interrogé, un employé nie que ces cerfs soient malades. «Zot koumsa mem zot», devait-il répondre tout en leur donnant à manger. Selon lui, les cervidés sont nourris deux fois par jour. Quid de la superficie de l’enclos ? «Mo pa koné. Mo fek rantré», lance-t-il, avant de continuer à nourrir les bêtes.

Du côté du jardin botanique de Pamplemousses, on explique que la situation est sous contrôle. «Les cerfs suivent un traitement pour la gale. Ils reçoivent la visite d’un vétérinaire à chaque fois qu’ils sont malades. On leur procure ensuite le traitement adéquat», indique-t-on. Notre source ajoute également que l’administration du jardin travaille sur un projet d’agrandissement de l’enclos destiné aux cerfs pour cette année-ci.

«Pour le moment, nous allons diminuer le troupeau pour que ceux qui restent aient plus d’espace. Nous allons vendre les bêtes surnuméraires. Mais avant, nous allons les soigner tous», confie la source.

À la Mauritius Society for Animal Welfare, on dit être au courant de ce cas. Une source autorisée affirme que l’organisme ainsi que les officiers du département Animal Welfare feront une visite au jardin botanique bientôt.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires