Les priorités du nouveau président du Bar Council

Avec le soutien de

Pressenti comme le favori depuis le début, Raymond d’Unienville a été élu président du Bar Council hier. Il a remporté 139 voix contre 12 à Paul Chong Leung et 18 à Prakash Bheeroo, les deux autres candidats. Nargis Bundhun est la trésorière tandis que Yahia Nazroo conserve son poste de secrétaire. Moorari Gujadhur fait également partie du conseil.

Selon R aymond d’Unienville, même si le Bar Council continue sur la même lignée, sa priorité sera de moderniser la Bar Association Act. Un des changements consistera à donner plus de pouvoirs au conseil disciplinaire qui, jusqu’à présent, doit référer toutes les affaires à la Cour suprême.

«Je vais aussi oeuvrer pour consolider l’unité et garder l’indépendance du barreau», déclare le nouveau président. Un calendrier d’événements et de formations sera établi, la première assemblée ayant déjà été fixée au 27 janvier. Raymond d’Unienville a aussi assuré que les jeunes de l’association joueront un rôle plus proéminent.

Qu’en est-il des prises de position ? «Évidemment, dépendant des circonstances et des situations, nous allons nous exprimer. Être président de cette association est une lourde responsabilité», devait-il répondre lorsqu’il a été question des débats entre le gouvernement et l’ancien président du Bar Council avant le vote du Good Governance and Integrity Reporting Bill.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x