Santé : la consommation de paracétamol pas sans risque...

Avec le soutien de

58 millions de tablettes de 500 mg de paracétamol utilisées dans le service public à Maurice en 2014... La consommation importante de ce médicament, vendu sans prescription, ne représente-t-elle pas un danger? Des chercheurs font ressortir que l’antalgique augmente, entre autres, le risque de maladies cardio-vasculaires.

Un constat d’emblée : les Mauriciens sont d’avides consommateurs de paracétamol. Ce médicament est vendu sans prescription. Or, cette consommation importante ne représente-t-elle pas un danger ? Selon une étude publiée dans la revue britannique Annals of the Rheumatic Diseases, les chercheurs font ressortir que l’antalgique augmente le risque de maladies cardio-vasculaires de 68 % à long terme. Sans compter les problèmes rénaux.

À Maurice, en 2014, 58 millions de tablettes de 500 mg de paracétamol ont été utilisées dans le service public. Il faut ajouter à cela 493 000 unités de sirop de paracétamol de 120 mg écoulées durant la même période.

Des dégâts irréversibles au foie

Selon Vicky Ramluggun, pharmacien à la Pharmacy Newton, «si une personne consomme le paracétamol en très grande quantité, cela peut causer des dégâts irréversibles au foie». Il explique que le paracétamol est commercialisé sous plusieurs marques. «Il y a notamment le Doliprane, dont la vente des comprimés de 1000 mg surpasse largement celle des comprimés de 500 mg, l’Efferalgan et le Panadol.»

Le Doliprane, indique-t-il, devient toxique si une personne en absorbe 10 à 15 grammes au quotidien, soit l’équivalent de 10 à 15 comprimés. Toutefois, il estime que le paracétamol n’est pas addictif. Selon le ministère de la Santé, le médicament reste un des analgésiques les moins dangereux. L’on indique qu’«il n’y a eu aucun rapport négatif sur le paracétamol fait au National Pharmacovigilance Committee». Mais la dose prescrite doit être respectée.

Une dose maximale à respecter

Pour Kentis Sooriamoorthy, pharmacien, le paracétamol peut avoir des effets néfastes sur les reins et augmenter le risque de maladies cardio-vasculaires seulement s’il est consommé «plusieurs fois par jour». Il n’est pas conseillé, affirme-t-il, de prendre du paracétamol sur une durée de plus de sept jours. D’autant plus que la dose maximale est de deux comprimés de 500 mg quatre fois par jour.

«Le paracétamol agit contre la douleur et la fièvre. Si au bout de quelques jours les symptômes ne disparaissent pas, c’est qu’il nécessite un traitement différent», précise le pharmacien. Et d’ajouter qu’«il faut toujours demander conseils auprès d’un pharmacien avant l’achat d’un médicament sans prescription».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires