SAJ: «Je me sens à l’aise»

Avec le soutien de

Après la démission de Navin Ramgoolam comme Premier ministre,  hier après-midi, Sir Anerood Jugnauth (SAJ) s’est rendu à la State House ce dimanche 14 décembre pour récupérer sa letter of appointment des mains du président de la République Kailash Purryag. Et, c’est un chef du gouvernement serein qui a adressé quelques mots à la presse à sa sortie. «Mo senti mwa à l’aise», a indiqué SAJ.

En ce qui concerne la liste des ministres de son gouvernement, SAJ a avancé que «mo dans enn lalians, mo bizin prepar tou, gagn enn bon consensus. E li pu pran mwa de-trwa zour pu kapav pronons mwa lor la.» «Mo ine koz ek presidan e li dakor ek moi e osito mo pre mo pu fer li kone. E nou pu fixe enn dat pu prestasyon serman», a-t-il ajouté.

D’ores et déjà, il ressort que le nouveau gouvernement disposera d’un front bench de six ministres, plus particulièrement du fait que le leader du parti soleil Pravind Jugnauth occupe le 5e rang de cette équipe.

Comme annoncé précédemment, c’est le leader du PMSD Xavier Duval qui sera le vice-Premier ministre.         Le n° 3 du gouvernement est le président du MSM Showkutally Soodhun alors que le n° 4 sera le leader du ML Ivan Collendavelloo, accessoirement l’architecte de l’alliance Lepep. La 6e place va échoir à Vishnu Lutchmeenaraidoo, le futur ministre des Finances, qui aura la lourde tâche de redresser l’économie.

Quatre portefeuilles au PMSD

Sur un total de 24 ministres, quatre portefeuilles devraient revenir au PMSD, vu que ce parti a un total de onze députés alors que le ML se contenterait de trois portefeuilles. Les gros ministères seront répartis de manière équitable entre les alliés. Pravind Jugnauth devrait hériter des Infrastructures publiques, poste précédemment occupé par Anil Bachoo.

Xavier Duval devrait reprendre son fauteuil au Tourisme et aux Communications extérieures ou l’Intégration sociale, alors que la Santé aurait été proposée à Ivan Collendavelloo. Mais celui-ci pourrait bien être tenté par les Utilités publiques, un ministère responsable, entre autres, de la distribution d’eau et de l’énergie. Le leader adjoint du ML Anil Gayan, quant à lui, sera le nouveau chef de la diplomatie mauricienne, poste précédemment occupé par son cousin germain Arvin Boolell.

L’Agro-industrie tombera dans l’escarcelle du secrétaire général du MSM Nando Bodha, connu pour sa proximité avec sir Anerood. Le neveu de Lady Sarojini Jugnauth, Ravi Yerrigadoo, sera nommé Attorney General et aura la lourde tâche de rédiger un texte de loi sur la réforme électorale. Il devrait être épaulé dans ce projet par Ivan Collendavelloo qui en connaît un rayon sur ce sujet.

Outre les figures connues, telles Leela Devi Dookun et Ashit Gungah, la PMSD Aurore Perraud aura un portefeuille tout comme son camarade de parti Dan Baboo. Un autre ministère devrait revenir à l’un des deux autres membres du parti du coq: Malini Sewocksingh ou Alain Wong. Du côté du MSM, Roshi Bhadain, Fazila Daureeawoo et Bashir Jahangeer sont également en selle pour un maroquin ministériel.

Outre la composition du futur Conseil des ministres, sir Anerood a eu des sessions de travail avec plusieurs proches collaborateurs pour les nominations à la tête des institutions-clés et autres organismes parapublics. Megh Pillay sera l’un des rares nominés du gouvernement de Navin Ramgoolam qui ne sera pas prié de «lev pake». Il devrait quitter la State Trading Corporation pour continuer le travail qu’il avait initié au sein d’Air Mauritius.

Prakash Maunthrooa fera son come-back sur la scène, vraisemblablement pas au port mais ailleurs, alors que Roshan Seetohul, un bras droit de Xavier Duval, pourrait se retrouver à la State Investment Corporation après son bilan à la Banque de développement. Kee Chong Li Kwong Wing devrait être le prochain gouverneur de la Banque de Maurice s’il n’est pas parachuté à la Financial Services Commission.

Les candidats qui ont été malchanceux aux dernières élections seront repêchés au sein des organismes parapublics. À l’instar de Mahmade Kodhabacus, Koomaren Chetty et Ramalingum Maistry, entre autres. Les grosses entreprises qui suscitent les passions sont Mauritius Telecom, la State Bank et Airports of Mauritius.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires