Kee Chong Li Kwong Wing: son coup de gueule

Avec le soutien de

Mais où sont passés les Rouges ? Nous voulions juxtaposer les réponses du leader du MSM, dans cette édition de l’express, avec celles d’un dirigeant ou d’une dirigeante de l’alliance de l’Unité et de la Modernité.

Le week-end dernier, après Paul Bérenger et Rajesh Bhagwan, deux membres de l’état-major mauve, nous avons approché cette semaine plusieurs membres du Parti travailliste, notamment Patrick Assirvaden, Lormus Bundhoo, Sheila Bappoo, Arvin Boolell, ainsi que les proches conseillers de Navin Ramgoolam. Personne n’a souhaité nous accorder un entretien.

Il semblerait qu’il y ait eu un mot d’ordre pour boycotter certains médias, surtout ceux qui sont libres et indépendants.

À la dernière minute, le courageux Kee Chong Li Kwong Wing a brisé le silence pour le compte de l’alliance rouge-mauve. Il se dit en faveur de la lutte des classes, non pour la lutte des races. Ce qui est là un des fondements du parti du coeur. Déçu par les déclarations de Navin Ramgoolam sur Paul Bérenger ainsi que par celles de Rajesh Bhagwan à son encontre, le député sortant du n° 20 se livre aussi sur sa non-investiture…

A lire dans l’express de ce samedi 6 décembre

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires