Xavier-Luc Duval: «Le 12 desam premie zafer SAJ bizin fer se ogmant pansion»

Avec le soutien de

Au cœur du programme électoral de l'alliance Lepep: l’augmentation des pensions. Lors d’un meeting hier, mardi 2 décembre, à Eau-Coulée, le leader des Bleus a, une fois de plus, évoqué cette mesure. Selon Xavier-Luc Duval, c’est la première chose à laquelle devrait s’attaquer sir Anerood Jugnauth (SAJ) en cas de victoire de l’alliance Lepep aux législatives. «Le 12 desam premie zafer SAJ bizin fer se ogmant pansion», a-t-il souligné.

Il a, dans la foulée, été très critique envers l’alliance de l’Unité et de la Modernité. Pour Xavier-Luc Duval, le bloc adverse a copié leur manifeste électoral. «Bann-la nek kopie papa, zame monn trouv sa. Bizin met dan Guinness Book of Records sa. Dayer mo pou avoye», a-t-il ironisé.

Le leader des bleus a indiqué que le programme de l’alliance Lepep a pris en considération toutes les personnes mais aussi les «dames» et les «enfants». Selon lui, une dame est «sacrée». «Malelve la inn kritik nou fitir presidan la repiblik. Nou pa pou al sit malelve la», a-t-il lancé. 

Il a promis un durcissement de la loi concernant la violence domestique que subissent les femmes et les abus sexuels commis sur des enfants. Xavier-Luc Duval a évoqué la possibilité d’obtenir un «Sexual Protection Order» en cour, afin de protéger tout enfant susceptible d’être victime d’abus sexuel.

«Zot latet pe vinn kokom»

«Ki pou fer ek tou sa gradue la ? Pou met konfi ?» s’est demandé, pour sa part, sir Anerood Jugnauth par rapport au plan du gouvernement de produire un diplômé par maison. Le leader de l’alliance Lepep a trouvé que «zot latet pe vinn kokom», en faisant référence à l’équipe adverse. Et d’ajouter «dimounn mizer pe vinn pli mizer, ti planter pe disparet».

Il a rappelé la vague de changement qu’a connu le pays en 1982. «Lepep pa ti ena pitie pou sir Seewoosagur. Papa la ti enn dimoun pli serye», a-t-il dit, en faisant la comparaison avec Navin Ramgoolam. Les priorités de l’alliance de l’Unité et de la Modernité se résument au métro léger et à la carte d’identité «akoz ena gran larzan pu gagne ladan», au dire du leader de l’alliance Lepep. Il a réitéré son appel à ne pas voter pour les petits partis et à ne pas «koupe transe» car «sinon on risque de se retrouver dans l’incapacité de former un gouvernement et des élections auront lieu à nouveau dans trois mois».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires