José Thérèse: des adieux à un artiste au grand cœur

Avec le soutien de

Grâce à lui, des enfants, brisés par le système scolaire, ont repris goût à la vie à travers la musique. Mais, José Thérèse, saxophoniste de renom, ne pourra malheureusement pas renforcer son rêve d’accueillir plus d’élèves à l’Atelier Mo’zar qu’il a fondé pour eux. Il a été retrouvé mort à son domicile hier, jeudi 20 novembre.

Onde de choc au sein de la communauté des artistes. Le saxophoniste José Thérèse, 51 ans, fondateur de l’Atelier Mo’zar, à Roche-Bois, a été retrouvé mort à son domicile, au village Les Cocotiers, à Baie-du-Tombeau, hier matin. Ses funérailles ont lieu en l’église de Notre-Dame-de-l’Assomption à midi, ce vendredi 21 novembre. 

Le nom de José Thérèse est indissociable de celui de l’Atelier Mo’zar, le rêve pour lequel l’artiste s’est battu pendant 18 ans. Un projet de longue haleine, jalonné par un manque chronique de fonds, qui s’est enfin réalisé, dans le cadre des 50 ans du Rotary Club de Port-Louis.

Avec l’Atelier Mo’zar, José Thérèse a prouvé que la musique pouvait sauver des enfants brisés par le système scolaire. Il s’est escrimé en semaine et les week-ends pour préparer ses élèves aux examens de la Royal School of Music. En leur donnant ainsi un moyen de gagner leur vie, grâce à l'apport de la musique. En leur redonnant une dignité perdue, après avoir été étiquetés de «recalés».

L’homme, bien qu’il roulait en décapotable, restait quelqu'un de humble. Né d’une famille modeste de Roche-Bois, il avait confié que son pire souvenir dans la vie avait été d’apprendre que sa candidature pour faire partie du Police Band avait été rejetée. Il avait  été d'abord soudeur. Puis, après avoir pris des cours au Conservatoire François Mitterrand, il s'était envolé pour  Copenhague, au Danemark, pour se perfectionner.

Bien qu’une carrière s’offrait à lui là-bas, il avait préféré rentrer dans son pays. Frappé par la situation des enfants défavorisés de la région, il avait créé l’Atelier Mo’zar en 1996.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires