Le sergent Boojhawon réduit au silence

Avec le soutien de

Il devait comparaître en cour de Port-Louis ce lundi 2 juin. Mais le sergent Jaylall Boojhawon, président du Police Officers Solidary Group (POSG), n’a pu le faire car les portes de cette instance étaient déjà fermées. Il a donc été relâché sur parole.

Le policier devra comparaître à nouveau en cour, demain. Il répond d’une accusation provisoire de Breach of the Police Act.

Le sergent Jaylall Boojhawon a été arrêté à son domicile ce matin et conduit aux Casernes centrales pour un interrogatoire. Il devait fournir des explications sur sa participation à une marche pacifique en hommage au constable Gabriel Antoine Darga, décédé en mai dernier alors qu’il était en service.

Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x