«A chaque fois qu'on m'appellera, je serai à la disposition de ma sélection», a déclaré mercredi le joueur-vedette du Chili Arturo Vidal, qui avait l

On connaît 23 des 32 participants au Mondial-2018, et le tableau se dessine: il y a les fidèles au rendez-vous - Allemagne, Espagne, France, Portugal

Publicité

Neymar, le milieu de terrain du Brésil, s'est déclaré «heureux» mardi soir de la qualification de l'Argentine et surtout de son «ami» Leo Messi pour

Les Pays-Bas, demi-finalistes du Mondial-2014 et finalistes quatre ans plus tôt, ne verront pas la Russie et la Coupe du Monde 2018, malgré leur vict

Publicité

Le Portugal de Cristiano Ronaldo, champion d'Europe en titre, a validé son billet pour le Mondial-2018 en s'imposant 2-0 sur la Suisse, qui doit disp

La France s'est qualifiée pour le Mondial-2018 en Russie grâce à son succès 2 à 1 contre le Belarus mardi au Stade de France. Antoine Griezmann a ou

Publicité

Après une longue carrière en France, puis en Australie, l'ancien talonneur international Mario Ledesma retourne en Argentine, un vieux rêve, pour ent

Une Coupe du monde sans Lionel Messi est-elle envisageable? L’Argentine joue sa survie dans les éliminatoires du Mondial-2018 contre l’Equateur, dans

Publicité

L’Australie a mis fin au rêve du Mondial-2018 de la Syrie, pays en guerre, en prolongation du pré-barrage retour de la zone Asie, mardi à Sydney (2-1

«On a conscience que tout n’est pas parfait. (...) Il faut laisser le temps à tous nos jeunes joueurs», a souligné le capitaine et gardien des Bleus

Publicité

Ils y sont presque mais peuvent encore trébucher. La Serbie et l’Islande doivent s’imposer lundi, respectivement contre la Géorgie et le Kosovo, pour

La Pologne s’est qualifiée pour la Coupe du Monde-2018 grâce à son succès 4-2 contre le Monténegro dimanche à Varsovie, et devient la 14e nation à va

Publicité

Ils l’ont fait: les Bleus sont allés vaincre la Bulgarie (1-0, but de Matuidi), samedi à Sofia, gardant dans le combat un avantage acquis tôt ainsi q

«Mission historique», «tâche surhumaine»: Joachim Löw, le sélectionneur allemand, n'a pas de mots assez grands pour dire son rêve de devenir le premi