Navin Ramgoolam s’est rendu en Cour suprême ce matin, vendredi 20 février. Il a demandé une injonction pour que des données confidentielles contenues

Le CCID soupçonne l’ancien gouverneur de la Banque de Maurice d’être lié à la saisie de Rs 220 millions chez Navin Ramgoolam. Et hier, lundi 23 févri

Publicité

Il leur faudra la collaboration des agents du Federal Bureau of Investigation (FBI) des États-Unis. Les enquêteurs du CCID soupçonnent que des liasse

L'ancien gouverneur de la Banque de Maurice paraissait soulagé en quittant la Bail & Remand Court, où il a comparu ce mardi 17 février. Rundheers

Publicité

Débats animés autour de la motion de remise en liberté provisoire de Rundheersing Bheenick. En cour ce mardi, ses avocats ont insisté sur le fait que

L’ex-gouverneur de la Banque de Maurice a passé la nuit à la prison d’Alcatraz. Il comparaît devant la Bail and Remand Court pour le débat sur sa mot

Publicité

L’ancien gouverneur de la Banque de Maurice a été ramené aux Casernes centrales par les enquêteurs. Ils sont allés le chercher à l’hôpital Apollo Bra

[Mis à jour] Sans doute las d’attendre que l’ancien gouverneur de la BoM se rétablisse, les policiers sont allés le chercher à l’hôpital Apollo Bramw

Publicité

(Mis à jour) C'est aux alentours de 13 heures ce mercredi 18 février que Navin Ramgoolam a quitté les locaux du CCID. Il devait se rendre à l'IT Unit

Il avait eu vent du cambriolage perpétré au bungalow de Navin Ramgoolam à Roches-Noires, mais ne s’était nullement impliqué dans l’affaire. C’est ce

Publicité

Les messages et appels de Navin Ramgoolam sur ces six téléphones portables seront passés à la loupe en sa présence, aujourd’hui, mercredi 18 février

Les téléphones portables de l’ex-PM peuvent contenir des renseignements de nature confidentielle qu’il ne peut divulguer. C’est ce qu’ont avancé ses

Publicité

Les enquêteurs du CCID n’en ont pas fini avec l’entourage de l’ex-Premier ministre. Après Rundheersingh Bheenick, c’est au tour d’Ah Fat Lan Hing Cho

Elle a été condamnée à 20 ans de prison. Mais, la Française Aurore Gros-Coissy, arrêtée pour trafic de Subutex en août 2011, conteste cette sentence.