Son retour de l’Arabie saoudite en jet privé, le 3 août, n’a pas manqué de susciter des commentaires. Tant et si bien que le ministre du Logement

  Elle demande à ce qu’une enquête soit instituée pour découvrir où sont passées les Rs 13 millions qu’elle avait à la défunte Bramer Banking Corpor

Publicité

  Le couperet est tombé, en ce 18 août, devant la cour intermédiaire.  Abdool Feroz Anona, chauffeur de taxi de son état, a été reconnu coupable d’h

  L’inspecteur Jaylall Boojhawon a déposé devant la commission d’enquête sur la drogue, le jeudi 18 août. Il a notamment demandé qu’une unité de l’A

Publicité

  Il avait été expédié de France, le 10 novembre 2015. Ce colis n’ayant pas été réclamé depuis, le responsable de la poste centrale, à Port-Louis, a

«Le projet Heritage City est une décision du Conseil des ministres. Gérard Sanspeur est en train d’induire tout le monde en erreur.» C’est ce qu’a dé

Publicité

Le commissaire de police a demandé au CCID d’initier une enquête après que deux hommes ont été vus en train de se bagarrer en pleine rue, à Port-Loui

Le Bar Council s’est réuni ce mercredi pour passer en revue les cas Trilochun et Yerriah. Le barreau a indiqué qu’il n’interviendra pas dans l’affair

Publicité

La famille de Julien Latchimy décidera des actions juridiques à entreprendre à l’encontre de l’hôpital Jawaharlal Nehru de Rose-Belle. Ce, après qu’u

Dans un communiqué adressé à la presse, l’homme de loi explique pourquoi ses honoraires de Rs 19 millions sont «justifiés» et «mérités». Il n’écarte

Publicité

L’avocat pourrait être convoqué par le conseil des avocats pour justifier les honoraires obtenus de l’ICTA dans un procès qu’intente Emtel à cette in

L'homme d'affaires Rakesh Gooljaury a demandé de faire 10 heures de travaux communautaires par semaine contre quatre actuellement. La magistrate Renu

Publicité

Il avait été arrêté après le vol d’une somme de Rs 175 000 au restaurant Keg & Marlin. Rajesh Saneechurn a présenté, par le biais de son avocat,

Des charges provisoires retenues contre des proches de l’ancien régime finissent par être rayées par le bureau du Directeur des poursuites publiques.